Spread the love
tonato2016
Le ministre Tonato confiant que le Pag est réaliste

Deux jours après son lancement au palais de la Marina, le ministre du Cadre de vie est revenu, hier dimanche 17 décembre 2016, sur le Programme d’actions du gouvernement (Pag). Invité sur « Cartes sur table », Didier Tonato, s’est dit persuadé que le gouvernement aura les moyens de ses ambitions.

«C’est une victoire pour le peuple béninois tout entier », s’est réjoui le ministre du cadre de vie au sujet du vote à l’unanimité de la loi de finances exercice 2017,  avant de poursuivre que les investissements qui y sont contenus sont productifs et vont impacter le quotidien des Béninois. Les 2010 milliards toucheront tous les secteurs de la vie socio-économique en particulier la relance structurelle de l’économie béninoise, la construction  des infrastructures routières, ’l’éducation,  l’amélioration du cadre de vie, le développement du numérique, la consolidation de la  bonne gouvernance et de la démocratie et le tourisme. Dans cette perspective, le budget du Bénin ne va plus reposer sur la fiscalité.  «Ce qui va changer aujourd’hui est que le gouvernement engage notre pays sur la voie d’un pays qui va sortir du budget essentiellement fiscal dont on parle tout le temps, par des investissements productifs et qui vont générer de la croissance et des richesses », a soutenu Didier Tonato.

Le budget de 2017 marque aussi le début de la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement sur les cinq prochaines années. Désigné sous le nom de «Bénin révélé », ce programme d’environ 9 mille milliards est un paquet de solutions apportées suite au diagnostic du Bénin fait par l’Exécutif, a expliqué le ministre du cadre de vie. La nouvelle méthode repose sur la rationalisation des dépenses de l’État, car désormais chaque franc qui sera dépensé le sera pour impacter positivement le quotidien des Béninois.

Le social bien représenté dans le Pag

«Je n’ai jamais vu un gouvernement aussi social. Rien que sur l’Arsh qui va intégrer la sécurité sociale, la microfinance et l’assurance », a tranché le ministre Tonato pour couper court à la polémique selon laquelle le social est l’enfant pauvre du Nouveau départ. Après la croissance économique, c’est le but ultime du Pag. Ainsi, il est attendu la création de 500 mille emplois d’ici 2021 pour absorber le taux de chômage chez les jeunes, sans oublier que la plupart des employés des entreprises et sociétés d’État mises en liquidation seront récupérés dans les agences et pôles de développement de l’agriculture.

Jusqu’au bout dans les déguerpissements !

Malgré la délicatesse du sujet en raison des mécontentements, Didier Tonato s’est davantage montré clair sur le déguerpissement des occupants anarchiques des espaces publics. «Il est nécessaire de passer à la libération des espaces publics parce que c’est vital pour les populations elles-mêmes. Bien sûr, il y aura des discernements et des mesures compensatoires dans la libération des espaces publics », a clarifié le ministre du cadre de vie, qui précise que l’essentiel des 148 milliards de francs Cfa du budget de son département serviront à l’aménagement de ces espaces. À terme, Cotonou et les autres grandes villes du Bénin vont présenter un nouveau visage digne des villes modernes, ce que le ministre qualifie «de transformations structurelles ». Toutefois, le ministre Tonato souhaite que les occupants libèrent eux-mêmes les espaces publics avant le 31 décembre prochain, pour éviter que les services de son ministère n’en viennent à les faire partir de force dès le 2 janvier 2017. Autrement dit, le gouvernement n’entend pas reculer sur cette mesure.

AIA