Spread the love
Luc-Atrokpo,-maire-de-Bohicon
Luc Atrokpo et le bureau de l’Ancb vulgarisent le code foncier et domanial

L’Association nationale des Communes du Bénin organise depuis  mardi 24 octobre 2017,  un atelier régional de partage d’expérience sur la mise en œuvre du code foncier et domanial. Tenue à l’hôtel Séro Kora 3 de Parakou, cette rencontre de deux jours permettra  aux représentants de chaque commune de cerner les innovations portées au code foncier modifié.

Elus locaux, cadres techniques et experts du foncier des 27 communes que comptent les départements de la région septentrionale,  ont été non seulement outillés sur les dispositions du Code foncier et domanial, mais aussi sensibilisés sur la mise en œuvre de ce code par les acteurs locaux. Le deuxième adjoint au maire de Parakou, Chabi Douarou Boni,  a reconnu que sa commune n’échappe pas aux problèmes liés au foncier et à la gestion domaniale. Selon lui, un foncier bien maîtrisé peut être un levier capital et déterminant pour le développement d’une localité. Il a laissé entendre que l’assainissement du secteur foncier et domanial est un impératif de la bonne gestion des affaires locales. A en croire Gaston Yorou, représentant du  président de l’Ancb, la mise en œuvre de la réforme foncière a introduit de grands bouleversements dans la gouvernance communale, notamment en ce qui concerne la gestion des affaires domaniales et foncières. Il a également fait savoir que les dispositions du Code foncier et domanial font l’objet d’interprétations diverses. Ce qui, selon lui, pourrait faire le lit à des déviances en dépit de la bonne foi des dirigeants communaux et municipaux. C’est donc pour prévenir des situations préjudiciables à la stabilité et au développement durable des Communes, précise-il, que l’Ancb avec l’appui du projet d’appui à la gestion foncière au niveau local, a décidé de renforcer les capacités des communes sur les dispositions dudit code en créant les conditions favorables d’échange entre les praticiens du foncier au niveau local. Gaston Yarou n’a pas manqué de rappeler la mise en opération du Call center par l’Ancb pour être à l’écoute des Communes afin de renforcer son appui au profit des communes et contribuer ainsi, à l’amélioration de la gouvernance foncière locale. Il a surtout invité les Communes à faire bon usage du guide sur le foncier, du Code foncier et domanial modifié et des téléphones mis à leur disposition et à intensifier surtout la communication avec leur association faîtière.

  Alexis Ogoubi

(Coll)