Spread the love

presseL’union des professionnels des medias du Bénin Upmb a initié un plaidoyer pour la levée de suspension prononcée par le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication Haac à l’encontre de certains organes de presse depuis près d’un mois. La plénière annoncée par l’instance de régulation des medias pour statuer sur la mesure conservatoire a finalement eu lieu ce mardi 20 décembre 2016. Selon Franck Kpotchémin, président de l’Upmb interrogé par Océan Fm, la séance initiée par la Haac a plutôt abouti sur la création d’une commission dont la mission serait d’enquêter sur ce que le président de la Haac Adam Boni Tessi reproche aux organes de presse suspendus. Le délai de travail de cette commission pour le moment n’est pas encore connu. L’Umpb ne réagira que seulement après les résultats de ce groupe de travail a expliqué Franck Kpochémè. La composition de cette commission pose problème regrette le président de  l’union des professionnels des medias. En effet, les membres de ladite commission ne sont rien d’autre que les conseillers de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication. « L’idéal aurait été que la Haac mette en place une commission composée de techniciens et cadres de la Haac mais aussi des membres des associations et des techniciens qui ne sont pas employé à la Haac. On aurait eu droit à une commission neutre avec des résultats probants » a déclaré Franck Kpochémè.

Marcus Koudjènoumè