Spread the love

HonffDepuis que le président de la section Prd de Sèmè-Podji a suspendu la sous-section de Djèrègbé pour cause d’indiscipline, la polémique enfle au sein des populations. C’est donc pour faire taire les critiques à son encontre qu’il est redescendu sur le terrain, le samedi 03 novembre 2018.

Les militants du Parti du renouveau démocratique de Djèrègbé sont désormais plus que motivés à porter haut l’étendard de leur formation politique lors des joutes électorales prochaines. La rencontre avec le président de la section de Sèmè-Podji a permis de lever l’équivoque. En effet, face aux allégations mensongères de certains qui distillent dans l’opinion l’information selon laquelle, Charlemagne Honfo, l’édile de Sèmè-Podji, fait preuve d’ingratitude envers leur arrondissement, il s’est inscrit en faux. A l’en croire, on ne saurait assainir toutes les rues de la commune en une année. Et en homme de vision, il a fait l’option responsable de paver les voies plutôt que d’engloutir des millions juste pour les recharger avec de la terre jaune. « Tout se planifie. Tous les arrondissements sont pris en compte,  et progressivement, l’objectif sera atteint », a-t-il déclaré. Pour leur faire toucher du doigt ses nombreuses réalisations pour sortir la Commune de sa léthargie, il a cité la voie menant à la mairie entièrement réalisée sous son mandat et celle qui quitte le monument aux morts pour la plage des Christianistes célestes en cours de construction grâce au projet « asphaltage ». Et ce n’est pas tout. D’autres chantiers seront ouverts sous peu pour rendre la ville belle et attrayante. Entre autres, il a cité les axes  « Yagbé – Kétonnou », «Tévoédjrè à Gbéflomé » et la reconstruction de l’hôtel de ville. Quant à la construction des nouveaux locaux de l’arrondissement de Djèrègbé, le Numéro 1 de Sèmè-Podji a exhorté ses militants à faire preuve de patience. « Il est nécessaire d’attendre le lotissement afin de déterminer son nouveau site », leur a-t-il fait savoir. A l’endroit des dissidents qui pensent qu’en désertant les rangs ils font du mal au parti arc-en-ciel, son message a été clair. « Sèmè-Podji sera toujours Prd », a conclu Charlemagne Honfo.

 Joël Samson Bossou