Spread the love
Adam_Boni
Adam_Boni

La procédure pour statuer sur la levée de la suspension du journal la nouvelle tribune suspendu de parution par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication Haac pourrait être enclenché les jours à venir. Selon le président de la Haac Adam Boni Tessi revient sur  contours de cette mesure conservatoire. C’est à travers une interview qu’il a acccordé à Océan Fm. Lire ci-dessous la substance de sa déclaration

Es ce que vous ne pensez pas qu’à travers la suspension du quotidien la nouvelle tribune, le Bénin recule parlant de liberté de presse ?

« Moi, je n’ai pas à m’occuper de l’image de liberté d’expression pour un organe qui ne respecte pas les normes. Je pense qu’il y a un certain nombre de canevas à travers lesquels chaque journal doit exercer. Si un journal se met en porte à faux avec les normes, ce n’est pas à encourager. Je pense qu’il vaut mieux arrêter pour rappeler à l’ordre ce journal pour qu’il puisse se conformer aux textes.

Es ce qu’il y avait une urgence à prendre une mesure conservatoire ?

Bien sûr puisque le caractère répétitif de ce qui a été fait exige qu’on arrête et nous avions dans la décision cité les dispositions des textes qui ont été violés et ce à quoi je m’attendais, c’est que les gens disent  qu’ils n’ont pas violé ces dispositions mais personne n’a dit cela jusqu’à ce jour.

Ils estiment que ce n’était pas à vous de frapper

Moi, les textes me donnent la compétence de frapper. Nous sommes tenus de veiller aux respects du code de déontologie de la presse.

On a l’impression que c’est des organes qui critiquent le pouvoir en place qui tombent sous le coup de ces sanctions.

Ce ne sont pas des organes critiques. Critiques et injures, critiques et diffamations, critiques et atteinte à la personnalité, ce n’est pas la même chose.

Quand es ce que la nouvelle tribune va reprendre ?

Ça va suivre la procédure. Quand la mesure conservatoire est prise par le président, il défère ça devant le collège des conseillers à la première session plénière qui va se passer.

Les premiers travaux vont démarrer quand ?

De toute façon, ça va se faire, je ne peux pas vous donner un délai puisque, je ne peux pas préjuger de ce que les conseillers vont décider. Je ferai tout pour que le délai de un mois ne soit pas dépasser.

Pourquoi il n’y a pas d’avertissement ?

Pourquoi, vous voulez qu’il y ait d’avertissement alors que déjà à travers la création, le fait qu’on soit directeur de publication, on sait ce qu’on doit faire et ce qu’on ne doit pas faire. On peut même dit qu’on a été complaisant parce que ça a duré depuis janvier.

Propos recueillis par Rachida Houssou