Spread the love
anjorin
Le président Anjorin Moucharafou face aux réalités du jeu démocratique

De sources concordantes, le Secrétaire administratif (Sa) de la ligue régionale Borgou/Alibori, Emmanuel Bio Sinribou, a été suspendu ce mardi 27 février dans une confusion totale. Ce dernier a juste reçu le coup de fil du secrétaire général de la ligue, Nassirou Lawani, qui lui a porté la nouvelle de sa suspension sans motif légal. Il lui est aussi interdit de prendre part au prochain congrès extraordinaire adoptif des nouveaux statuts de la Fédération béninoise de football (Fbf) alors qu’il est délégué par le club de Unacob de Parakou pour prendre part aux travaux. Sans salaire depuis qu’il est nommé secrétaire administratif de cette ligue, Emmanuel Bio Sinribou n’a rien compris de cette suspension. Mais selon certaines sources, il aurait travaillé à faire perdre la ligue Borgou/Alibori au camp Anjorin Moucharafou. Soit 8 voix contre 2 à l’issue du vote, ce qui fait que les trois délégués représentants ce démembrement au congrès ne seront pas issus de ce camp. C’est donc pour cette raison qu’il aurait été évincé. En effet, l’actuel président du Comité exécutif consensuel et transitoire de la Fbf n’aurait pas digéré son échec puisque sur les six ligues, il n’en a gagné que deux (Atlantique/Littoral et Ouémé/Plateau). C’est un sacré coup à quatre mois des élections à la Fbf. A partir de ce moment, les manœuvres électoralistes sont admises pour affaiblir l’adversaire.

Le ministre des Sports doit veiller au grain

« Les hostilités sont désormais lancées avec la suspension injustifiée du secrétaire administratif de la ligue Borgou/Alibori (…) », a averti un membre influent d’un camp opposé à Anjorin qui a requis l’anonymat. Peut-on craindre une nouvelle crise avec les élections fédérales qui pointent à l’horizon ? Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homéky, qui a longtemps travaillé pour que la paix revienne dans la maison du football, est invité à tout faire pour que les intérêts des différentes parties soient sauvegardés. « Le ministre doit avoir un œil sur tout ce qui se fera dans le cadre des élections à la Fbf », a insisté ce membre influent.

EAB