Spread the love
isdeen
Isdeen Idrissou réélu à la tête du Syntra-Caa

Le syndicat des travailleurs de la Caisse autonome d’amortissement (Syntra-Caa) était en Assemblée générale extraordinaire le vendredi 13 octobre 2017. A l’issue des travaux, le Secrétaire général sortant a été reconduit à son poste.   

Après plusieurs mois de crise, les travailleurs de la Caisse autonome d’amortissement (Caa) ont décidé de fumer le calumet de la paix. C’est à ce titre que le syndicat maison a organisé uncongrès sous la coupole de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa) pour réconcilier les syndiqués. A l’issue du scrutin, Isdeen Idrissou a été désigné par ses pairs pour conduire les destinés du syndicat. Selon  Robert Yavoèdji, président du comité de relecture des textes,c’est un jour particulier pour les travailleurs de la Caisse autonome d’amortissement. L’essentiel, selon lui, c’est le résultat final. Il a remercié les différents camps pour leur esprit d’ouverture et souhaité que les décisions qui vont être prises à l’issue du congrès soient pour le bonheur des travailleurs. Barthélémy Comlanvi, représentant de l’amical des retraités de la Caisse autonome d’amortissement, a pour sa part,déclaré  que ce congrès est celui de la renaissance. A l’en croire, cette période tumultueuse traversée par le syndicat est une crise de croissance qui a certainement permis aux travailleurs d’avoir assez d’expérience pour les batailles à venir. Il a invité les travailleurs à choisir des représentants dont la compétence et la moralité sont irréprochables. Le représentant du directeur général de la Caa a, par la suite, rassuré les uns et les autres de ce que les décisions issues de ce congrès feront l’objet d’une attention particulière de sa part.TabaKassi,représentant du ministre de l’Economie et des Finances, a rappelé le rôle prépondérant que joue la Caisse autonome d’amortissementdans la mobilisation des ressources pour le Bénin. Il a invitéles uns et les autres à une ouverture d’esprit afin que cette page sombre dans l’histoire du syndicat de la Caa soit définitivement tournée. L’honneur est ensuite revenu à Anselme Amoussou, secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin), de prononcer le discours d’ouverture des travaux. Dans son adresse, il a rappelé aux travailleurs de la Caa qu’il n’y a pas d’ailes au sein d’un syndicat. «  Les ailes empêchent le syndicat d’évoluer », a-t-il martelé. Selon lui, l’unanimité doit se faire autour de l’intérêt général et c’est en respect de la feuille de route qui a été établie le 29 août 2017 que ce congrès extraordinaire de réunification est organisé. Il a rappelé que les travailleurs sont les seuls propriétaires du syntra-Caa et les responsables syndicaux doivent savoir qu’ils en sont juste des locataires.

Armel Nelson Avadémey