Spread the love

ACAL’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (Aca), tient depuis jeudi 4 juillet 2019 des travaux préparatoires à Cotonou. C’est en prélude à la 19ème assemblée générale de l’Aca qui se tient ce vendredi 5 juillet à l’hôtel Golden Tulipà Cotonou. Il s’agit d’une table ronde annuelle des investisseurs venus de plusieurs pays de la sous-région.

Traiter des opportunités d’affaires en Afrique, tel est l’objectif de ces travaux préparatoires initiés par l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (Aca) jeudi 4 juillet 2019. Sont représentés à cette rencontre de haut niveau des opérateurs économiques, des assureurs, des banques, des avocats venus entre autres de la Zambie, de la Guinée, du Maroc, de l’Angola. Dans son mot de bienvenue, le directeur général par intérim de l’Aca, John Lentaigne, a fait savoir que l’Agence représente l’un des assureurs les plus importants en Afrique. Le Bénin a été le premier pays de l’Afrique de l’Ouest à l’intégrer. Il est un modèle et présente des critères qui attirent les investisseurs. Selon ses propos, il a un taux de croissance de 6,7% en 2018. A sa prise de parole, le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, a exprimé sa satisfaction au regard de la diversité des participants à ces travaux préparatoires. « On ne peut qu’être satisfait de l’intérêt que vous portez d’abord à l’Agence, mais aussi parce que vous reconnaissez que les efforts de transformation structurelle engagés au Bénin depuis 2016, portent leurs fruits. Nous le voyons dans l’appréciation que vous portez sur l’économie du Bénin, dans les échanges que nous avons depuis quelques mois », a-t-il déclaré. Il a souhaité que des échanges puissent porter sur les mécanismes à mettre en place pour que le secteur privé puisse s’impliquer davantage dans les secteurs structurants que sont les infrastructures, l’agriculture et l’énergie.

L.A.