Spread the love
dorothee
Pari gagné pour Dorothée Akoko Kindé Gazard

L’Agence nationale pour la transfusion sanguine a sans doute réussi le pari de la mobilisation. Son appel vital pour la disponibilité du liquide précieux a été entendu par les principaux pourvoyeurs de l’économie nationale. Ils étaient tous présents ce mardi 16 juin 2016 au cours de la table ronde des partenaires de la transfusion sanguine. C’était au Bénin royal hôtel à Cotonou.

Les agonies lointaines de ces nombreux malades qui se battent chaque jour contre la mort dans nos centres de santé ont touché le cœur des puissants du Bénin. Ils étaient tous là ce mardi. La vie n’a pas de prix et ils ne se sont pas fait prier. Les Partenaires techniques et financiers (Ptf), le Patronat représenté par Sébastien Ajavon et beaucoup d’autres directeurs de sociétés publiques et para publiques ont porté l’initiative de financement du plan directeur de développement de la transfusion sanguine de l’Ants soutenu par le Ministère de la santé. Le jeu en valait la chandelle car l’état des lieux n’est pas gai. En effet, créée depuis 2011, l’Ants a contribué sensiblement à une augmentation du nombre de poches de sang. Les résultats étaient encourageants et ont porté les chiffres de 57.695 en 2010 à 77.510 en 2013. En dépit de cet accroissement, des décès par manque de sang notamment des enfants et des femmes enceintes n’ont pas diminué. L’apport substantiel que l’Ants est sensée faire pour densifier la collecte n’a pas suivi pour plusieurs raisons. Il s’agit entre autres de la vétusté des matériels médico-techniques pour la qualification des produits sanguins, l’insuffisance de matériels roulants pour la collecte du sang, l’inadéquation des locaux des antennes départementales et l’insuffisance des ressources financières. Le ver était donc dans le fruit et une action urgente s’imposait pour porter secours à Ces malades en souffrance. Les études ont été réalisées et le pactole nécessaire pour sauver l’Ants de l’agonie est connu. Il s’agit de 14.445.675.131 FCfa. Au cours de la cérémonie de lancement ce mardi, la Ministre de la santé Dorothée K. Gazard a affirmé le besoin de l’Ants est réel et il faudra la soutenir. Les fonds qui seront collectés, affirme-t-elle, seront distincts de ceux de l’Agence et du Ministère de la santé et seront gérés par un organe spécial. A l’issue de l’exécution du Plan directeur que la contribution de tous aura permis de mettre en œuvre, les populations affirme la Ministre, auront accès à une diversité de services qu’offrent l’Ants et ses démembrements.

 Hospice Alladayè