Spread the love
On vous l’avait bien dit, les barbouzes scénaristes du docteur de TCHAOUROU ayant récemment séjourné dans le cadre de la COP 21 ont, au retour, fait un excès de provisions de chocolat suisse LINDT avec vos sous à l’aéroport Charles De Gaules de Paris, et les voilà en train de faire des rêves en chocolat à propos de celui qui, décidément, constitue  le cauchemar de leur chef : Mon neveu TALON ! Après avoir donc ingurgité trop de chocolat LINDT,  ils l’ont vu inculpé en Suisse.  C’est connu, le chocolat a beaucoup de vertus, mais je ne savais pas qu’il pourrait avoir un effet proche du nectar, du jus des tréfonds des palmiers  …
Bon ! Ne comptez pas sur moi pour remplacer mon sodabi par des tablettes de chocolat suisse. Cela doit couter trop cher. Je me suis laissé dire qu’un paquet de chocolat suisse vaut pratiquement un dam jan de sodabi et qu’il faut en croquer un maximum avant d’arriver à l’ébriété de ceux qui, juste pour faire plaisir à leur patron et pour salir un autre, inventent une histoire de mise en examen imaginaire. Parce que YAYI noie ses illusions dans le lac Léman, en gaspillant les maigres ressources du pays dans des procédures  sans issue comme celle qui consiste à aller porter plainte contre TALON en Suisse, ses sbires ne sont pas obligés d’abuser de leur propre ignorance en confondant plainte et mise en examen !
 Mais, heureusement qu’on n’en a plus pour longtemps avec la troupe à YAYI, même s’il tient à nous fourguer un autre acteur venu de France, sinon il faut craindre sérieusement pour la santé des relations entre le Bénin et la Suisse car, quand le juge Helvétique finira par foutre  à la poubelle la plainte ubuesque, la Suisse et le juge seront traités de tous les noms et surtout de corrompus ! Et bonjour les dégâts  diplomatiques. Après les Danois pour cause de mauvaise gouvernance, les Hollandais qui sont partis du secteur stratégique de l’eau pour cause  d’évaporation des milliards de forage, ce seront les Suisses qui plieront bagages pour indécence diplomatique de notre régime ! 
Mais, aucun prix ne paraît, pour le moment, trop cher à YAYI quand il s’agit de détruire TALON. Ainsi, tous les grands magistrats africains envoyés à la CCJA et traités de corrompus pour avoir dit le Droit, ont été il y a peu, obligés d’ écrire une lette de protestation contre ce président qui  n’ a jamais su au bout de dix ans, que la Justice tout comme lui, est une institution à respecter. Même si, parfois, il donne l’ impression, en acclamant des lampadaires et injuriant ses opposants de tout faire pour paraitre une risée, les Béninois, durant dix ans, l’ ont respecté malgré lui ! 
Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de MALANVILLE à DASSA qui soient toutes  BEHHH pour YAYI, lui même la fin approchant parait de plus en plus MEUHHH !
Ne pleurez pas les enfants ….A la prochaine !
 
Votre Oncle AGBAYA