Spread the love

tvLe gouvernement a adopté les cinq décrets d’application de la loi relative à télévision numérique en République du Bénin. Au nombre des différents textes, figure celle relative à la réglementation de la commercialisation des postes téléviseurs.

Avec les grands progrès amorcés par le gouvernement dans le cadre du passage à la radiodiffusion numérique, de profonds bouleversements seront notés dans le quotidien des populations. Ainsi donc, les postes téléviseurs non conformes aux normes en vigueur pour la télévision numérique terrestre en république du Bénin seront interdits de commercialisation. C’est à travers le décret portant interdiction d’importation et de commercialisation des postes téléviseurs non conformes que le gouvernement entend encadrer le secteur. En effet, l’Exécutif a pris 5 décrets pour rendre applicable la loi sur la télévision numérique. Il s’agit entre autres des décrets fixant les normes et spécifications techniques relatives à la Télévision numérique terrestre en République du Bénin, le décret portant régime d’agrément ou d’homologation des équipements terminaux et des équipements ou installations d’accès aux services de communication audiovisuelle en République du Bénin, le décret portant conditions d’exercice des activités d’édition, de diffusion et de distribution de services de communication audiovisuelle par le privé en République du Bénin, le décret portant modalités de gestion et clé de répartition du fonds de dividende numérique en République du Bénin et le décret portant interdiction d’importation et de commercialisation des postes téléviseurs non conformes aux normes en vigueur pour la télévision numérique terrestre en République du Bénin. Dans le même sillage, le gouvernement, dans son souci d’organiser le secteur et l’arrimer aux mutations actuelles, a pris deux décisions majeures qui accompagnent lesdits décrets. Ainsi, l’adoption de ces décrets s’accompagne de l’autorisation de création de la société de radiodiffusion dénommée Bénin Diffusion, et de la société de patrimoine dénommée « Société nationale des infrastructures de la radiodiffusion numérique » pour servir à cette fin. Le gouvernement est, sans doute,dans une démarche méthodique qui permet de maîtriser cette révolution technologique tout en traçant le cadre légal et l’arsenal juridique approprié réglementant ce secteur. Le passage à la technologie numérique est une avancée pour le Bénin sur un chantier qui peinait à trouver sa vitesse de croisière avant l’avènement du président Talon. Une chose est sûre. Il s’agit d’une nouvelle ère qui s’ouvre pour l’audiovisuel au Bénin grâce aux efforts du gouvernement du Président Talon, tant l’avènement de la Tnt est souhaité.

 AT