Spread the love
bruno-fagnigbé
Bruno Fagnigbé ne doit pas se laisser influencer par Yayi

(La jeunesse met en garde Fangnigbé et Allossohoun)

A la présidence de la République hier, Yayi Boni a tenté de dissuader les candidats des Forces cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe) de la 11ème circonscription électorale ( Djakotomey-Aplahoué et Klouékanmey). Selon des sources proches du palais de la République, le chef de l’Etat a utilisé une méthode d’influence pour faire changer d’avis à ses désormais anciens alliés. Informés, des jeunes de la commune de Djakotomey ont mis en garde le pouvoir.

Pas question de revenir sur cette décision. Des jeunes contactés depuis la commune de Djakotomey (11ème circonscription électorale) sont remontés et ont opposé un « non » catégorique à la volonté du président de la République. Selon eux, la démission est déjà consommée et il n’y a plus rien à faire pour que Djakotomey vote la liste Fcbe si les corrections ne sont pas faites avant le bouclage nécessaire. « Il y a quatre ans, on nous avait trompé et on s’est battu pour finalement ne rien avoir. Si Bruno Fangnigbé accepte ce compromis, il va assumer seul », a menacé hier un jeune contacté au téléphone. Pour lui, Bruno Fangnigbé, bras armé financier des Fcbe dans la 11è circonscription électorale a toujours travaillé pour l’intérêt général. « Il a l’argent et même sans être député, il travaille déjà pour notre localité. Sa volonté d’aller aux élections est toujours dans le but de mieux faire. Mais s’il doit continuer par jeter de l’argent en l’air pour que d’autres en bénéficient au détriment de la population, cela l’engage », a ajouté ce jeune, très attristé. Il n’est pas d’accord qu’à la présidence de la République, Yayi Boni ait pu réussir à influencer Fangnigbé. La menace ne s’est pas faite attendre. Richard Allossohoun, Bruno Fangnigbé et tous les autres démissionnaires sont mis en garde contre toute nouvelle tentative de vouloir échanger les voix des populations contre de l’argent ou des postes de responsabilité ‘’vides’’. A les en croire, si Yayi convainc quelqu’un, la personne viendra voter Fcbe, elle seule. Il n’y a plus aucun intérêt à suivre Yayi Boni selon eux et la commune de Djakotomey ne doit plus laisser passer son siège de député, cette fois-ci.

Ils sont prêts à combattre Fangnigbé, Allossohoun et consorts s’ils osent revenir au village leur dire que Yayi les a convaincus.

 Abdourhamane Touré

Des démissionnaires ébranlés par Yayi

D’après nos informations, les démissionnaires, après plusieurs heures d’échange avec Yayi Boni, se sont laissé convaincre. Ils n’ont pas eu le courage de lui dire les souffrances des populations et de lui dire comment il s’est moqué des populations de la 11ème circonscription électorale pendant neuf ans de gestion. Ils ont bégayé devant lui et ont fini par céder et iront aux élections sur la liste Fcbe avec les positions d’échec. Ils n’ont pas compris que Yayi veut les utiliser pour combattre leurs frères et s’offrir un seul siège seulement dans cette circonscription. Ces démissionnaires que la jeunesse s’apprêtait à accueillir au village en liesse, ont mis de côté les intérêts des populations pour accepter jeter des dizaines de millions au profit de Yayi dans le cadre des campagnes électorales.

F.F