Spread the love
romuald-wadagni
L’économie béninoise se porte bien avec le ministre Romuald Wadagni

(Une réponse aux critiques contre le gouvernement sur les emprunts obligataires)

Parmi les pays de la zone Uémoa au profit desquels l’Agence Uémoa-Titres (Aut) et la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bcéao) ont organisé des émissions de bons du Trésor, le Bénin a enregistré le meilleur résultat. Pour 25 milliards sollicités, le Bénin a déjà enregistré un taux de couverture de 169,42%.
Bien loin des craintes et critiques inspirées des derniers emprunts obligataires sollicités par le gouvernement béninois, le Bénin a enregistré le meilleur taux de couverture au titre des titrisations dans la zone Uémoa. Les résultats des adjudications de bons du trésor organisées par l’Agence Uémoa-Titres (Aut) et la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) au profit des pays de la sous-région ont été rendus publics et l’en témoignent. En ce qui concerne l’exécution du programme d’émissions de titres publics au Bénin, l’Aut en collaboration avec la Bceao, à la demande de la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique du Bénin, a organisé les émissions simultanées des bons du Trésor respectivement à 91et 182 jours pour un montant de 25 milliards. L’appel d’offres lancé à cet effet le 14 mars 2017 a permis d’enregistrer un montant global de soumission de 25 milliards, soit un taux de couverture de 169,42%. La lecture croisée des résultats publiés dans le communiqué de presse de l’Aut, fait à Dakar le 21 mars 2017, montrent que le Bénin a le meilleur taux de couverture devant la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et la Guinée-Bissau qui ont également sollicité des adjudications de bons du trésor auprès de l’Aut. Selon les comptes rendus d’adjudication respectivement publiés par l’Agence, la Côte d’Ivoire a enregistré 32 milliards 382 millions de soumissions globales pour un montant de 50 milliards mis en adjudication. Soit un taux de couverture de 64,76%. La Guinée-Bissau n’a enregistré que 5 milliards 450 millions sur 13 milliards sollicités avec un taux de couverture de 41,92%. Le Niger a couvert60,57% de sa demande, notamment 15milliards 142 millions de soumissions globales pour une sollicitation de 25 milliards. Le Mali a, quant à lui, enregistré un montant global de soumissions de 46 milliards 703 millions sur les 50 milliards mis en adjudication, soit un taux de couverture de 93,41%.
APA