Spread the love

top-secret2017Fièvre avant le procès du roi du Kpayo 

 Le Tribunal de première instance de Porto-Novo va connaître d’un dossier d’homicide involontaire qui met en cause le roi du Kpayo, suite au drame de Louho. Il s’agira certes d’examiner un dossier complexe, parce qu’on parle  du trafic illicite de l’essence dite Kpayo. Le principal accusé sera-t-il gardé dans les liens de la détention préventive? C’est la question à l’ordre du jour en attendant l’ouverture du procès ce jour. Déjà, beaucoup actionnent leurs réseaux pour  que  le plus gros trafiquant  du Kpayo soit jeté en prison, menottes aux poignées. Les politiques aussi s’en mêlent, mais ne tiennent pas le même discours. Par principe de séparation des pouvoirs, les autorités centrales, bien que sensibles au dossier, se tiennent à l’écart de cette fièvre et laissent le soin à la justice de faire son travail. Pour assurer sa défense et celle de son chauffeur, le  mis en cause s’est attaché les services d’un collège d’avocats, et pas des moindres, au barreau du Bénin.

  Plusieurs sorties annulées

 La cinglante gifle reçue par le ministre des transports continue de faire école. En limogeant son ministre, par surcroît son compagnon, le chef de l’Etat a donné un avertissement aux autres qui ont une propension à la politique politicienne. Cela a produit son effet. Un Directeur général originaire du Zou à la tête d’une société au cœur des échanges commerciaux, a renoncé à toutes les activités annoncées par ses lieutenants dans la ville de Bohicon. En conflit avec le maire de cette cité, il met les week-ends à profit pour mobiliser sa base à travers diverses initiatives. Mais sans doute échaudé par la situation du ministre limogé et pour ne pas tomber dans les mêmes travers, il est de plus en plus absent sur le terrain. Malgré les multiples sollicitations de soutien exprimées par les femmes et les jeunes, il ne fléchit pas.

Seul le chef de l’Etat pourra y répondre.