Spread the love
La Cour met la pression sur Bada
Qu’est-ce qui retarde la reprise des élections locales à Abomey-Calavi, plus précisément à Agassa Godomey ? Pour en savoir un peu plus, la Cour suprême, par le biais de la Chambre administrative, a adressé un courrier au maire de la commune afin que ce dernier lui fournisse ses observations sur la situation. L’autorité disposait de 5 jours pour produire des éléments à ce sujet. Point n’est besoin de rappeler que les élections à Agassa Godomey ont généré des tensions entre la population divisée en clans, chacun d’eux, supportant son candidat. Les camps rivaux n’arrivent pas à accorder leurs violons. La Cour suprême, seul arbitre du jeu, saisie des recours en invalidation des sièges des élus, avait ordonné la reprise des élections. Mais sa décision n’est pas exécutée.
Un plan avorté, puis relancé
On devrait voir sur les petits écrans des ministres du gouvernement dans un exercice d’explication sur le programme d’actions du chef de l’Etat. Mais, tout cela a été avorté pour diverses raisons. Cependant, le plan prévu à cet effet peut être relancé avec la sortie du ministre de la justice. Le Garde des Sceaux interviendra sur des chaînes de télévision pour éclairer la lanterne de l’opinion sur les actions et les réformes du chef de l’Etat que des adversaires politiques tentent de peindre en noir. Dans le vilain dessein de braquer l’opinion publique contre les ré-formes du compétiteur-né, une certaine opposition, dépassée par la vitesse de croisière de l’homme, a entrepris une campagne de destruction et de sabotage contre le régime. Le sujet sur la révision de la constitution qui soulève assez de réactions n’échappe pas à ces manœuvres des adversaires politiques. La sortie du Garde des Sceaux est très attendue pour répliquer contre ces attaques sans fondements dont le seul but est de manipuler la population.