Spread the love

topsecretUn agenda présidentiel qui s’annonce chargé

Refusant d’avoir une trop forte propension pour la propagande, ce qui n’a rien à voir avec son prédécesseur, le chef de l’Etat est aujourd’hui victime de son mode de gouvernance. Discret dans ses actions, il va devoir se tenir à l’écart de cette politique. Les oreilles indiscrètes ont enregistré, dans les bureaux du Palais de la Présidence, des déclarations faisant état de ce que les prochains moins seront marqués par l’omniprésence du président de la République. Les acteurs des marchés, les victimes des opérations de déguerpissement, les jeunes, les étudiants auront l’occasion d’exprimer directement leurs ressentiments au chef de l’Etat. Une série de descentes sur le terrain, ou de rencontres au Palais de la présidence avec le peuple se dessinent dans l’entourage du locataire de la Marina. Sauf changement de dernière heure, l’homme fort du pays ouvrira la deuxième année de son quinquennat par le dialogue avec son peuple.

Hier patriotes, aujourd’hui en mission

De quoi se mêlent-ils? C’est la question que bon nombre de douaniers en fonction se posent après l’intrusion maladroite de leurs aînés admis à la retraite dans des dossiers qu’ils ont récemment agités. Prétextant dénoncer des faits qu’ils jugent irréguliers au sein de l’Institution, ils sont montés au créneau, sans aucune retenue, pour alerter l’opinion publique. On voit là toute l’inconséquence de leur sortie et des propos qu’ils ont tenus  dans le seul but de détourner l’attention des disciples de St Mathieu, de leur mission républicaine. Hier patriotes,  ils  étaient prêts à prendre la place des jeunes qui n’ont commis aucun péché autre que de  défendre leurs intérêts. Aujourd’hui où les jeunes sont aux commandes, ils sont surpris que les choses se passent ainsi, parce que leurs intérêts sont hypothéqués. Les fonctionnaires qu’ils prétendent défendre se préparent à leur administrer  une cinglante gifle.