Spread the love

topsecretDes conseillers municipaux de Cotonou préparent un coup

De plus en plus, le chef de l’Etat enregistre d’importants soutiens au  Programme d’actions du gouvernement. Après les derniers ralliements tant au niveau  de l’Assemblée nationale qu’au niveau des conseils communaux, des conseillers veulent désormais afficher leur position indépendamment de celle de leur parti d’appartenance. On note une telle envie chez les conseillers municipaux de Cotonou, notamment ceux élus sur la liste  de la Renaissance du Bénin. Certains d’entre eux, n’étant plus en phase avec le maire, de surcroît le président de leur formation politique, estiment que le moment est venu de prendre clairement position. C’est dans cette optique qu’ils projettent de faire une déclaration publique en soutien au Pag. Selon nos informations, ils monteront au créneau au cours de cette semaine pour le signifier à l’opinion publique. Les conseillers Prd et Union fait la Nation, ne seront pas du reste.

Le Palais fait échec à un plan contre Léhady

La rivalité entre le Pouvoir central et la mairie de Cotonou, notamment le maire en personne est de notoriété publique. Dans ce conflit, le Conseil municipal est divisé : d’un côté les inconditionnels soutiens du maire, et de l’autre, ceux qui contestent sa gestion. Et justement, cette division  a failli laisser  une tache sur la rencontre entre le chef de l’Etat et les cinq maires du grand Nokoué, regroupant, Porto-Novo, Sèmè-Podji, Abomey-Calavi, Cotonou et Ouidah. Lors de ce rendez-vous consacré exclusivement à la mise en œuvre du projet Asphaltage (assainissement et aménagement des voiries urbaines), donc le développement, des conseillers municipaux étaient résolus à prendre la parole en lieu et place du maire, car ils estiment que ce dernier ne mérite plus de parler en leur nom. Ils ont essayé de bousculer le protocole, après des négociations qui n’ont pas abouti. En fait, ils étaient tombés sur des collaborateurs du chef de l’Etat, qui se sont opposés à la mise en œuvre de leur plan.