Spread the love
topsecretDes émissaires du président déchu en campagne
Plus que jamais en conflit avec les poids lourds du parti qui lui ont retiré leur confiance, l’ex-dirigent des « houézèhouè » est toujours  en lutte pour reprendre du poil de la bête. Ce week-end, il a envoyé une équipe de lieutenants rencontrer des militants dans le Zou afin de les entretenir sur la situation en cours dans sa formation politique. Plusieurs rencontres ont été organisées surtout à Bohicon. Les émissaires du président exclu ont donc été mandatés pour porter, selon eux, la vraie information aux militants, qui se faisaient d’ailleurs rares au rendez-vous dans l’une des citadelles imprenables du parti. Ce qui veut dire qu’il y a problème en ce sens que les invités n’ont pas répondu à l’invitation, sauf quelques-uns qui y étaient  espérant qu’ils ne retourneront pas bredouilles. N’ayant pas atteint leur but, les émissaires projettent de revenir  sur le terrain avant la tenue du congrès projeté par les  Réformistes. Selon nos informations, cette prochaine descente sera mieux organisée et devra mettre en scène des personnes ciblées qui seront chargées de crier haro sur le congrès des poids lourds.
Un ex-ministre de l’Intérieur se repositionne ? 
Discrètement, le roi du poulet recrute dans différentes chapelles politiques en vue de repartir  à la conquête du pouvoir d’Etat en 2021. L’un de ses chargés de mission, natif de Dangbo et ancien député l’ayant soutenu lors de la présidentielle de 2016, multiplie à cet effet les contacts. Il a déjà eu plusieurs rencontres avec l’ex-ministre de l’intérieur, élu député Fcbe lors des législatives de 2015 dans la 20ème circonscription électorale. Ce dernier a été repéré au cours d’une réunion politique à Porto-Novo à laquelle, le roi du poulet a pris part. Selon certaines sources, ces images de l’un à côté de l’autre ont laissé croire que le député Fcbe de la 20ème circonscription a rejoint le camp de l’homme d’affaires, arrivé 3ème lors de la présidentielle de 2016. Par contre, pour d’autres, rien n’est encore décidé par l’élu Fcbe.
 Une nomination annulée ?
Après avoir fait beaucoup de bruit, la nomination de la Commissaire de Police, Ghislaine Bocovo en qualité de représentante de l’Administration policière au sein de l’Alnc a été annulée. Le chef de l’Etat, saisi du dossier sous forme d’un recours gracieux pour renoncer à ce choix, a au nom de la moralisation de la vie publique, répondu favorablement à la demande du Syndicat national de la Police. En effet, les policiers syndiqués avec à leur tête leur secrétaire général ont émis beaucoup de réserves sur la personnalité choisie pour défaut de critère. L’intéressée ne remplit pas les 15 ans d’expérience exigés par les textes.