Spread the love
top-secret2017Remaniement dans les  représentations diplomatiques
 C’est dans une ambiance peu sereine que le ministre des Affaires étrangères vient de signer plusieurs actes  de nomination dans les représentions diplomatiques du Bénin  à l’étranger. De Genève à  Washington en passant par l’Onu et les autres Chancelleries,  des collaborateurs des chefs de mission diplomatique ont été remplacés  sur décision du ministre. Les nouveaux diplomates promus rejoindront incessamment leurs postes.  La nouvelle a fait plus d’heureux que de malheureux en ce sens que ceux qui jubilent sont à la fois les cadres nommés, mais aussi des agents qui doivent occuper des postes qui sont libérés. Environ une trentaine de missions diplomatiques sont touchées par ces nominations longtemps attendues, qui ont fini par être signées à un moment où le chef de la diplomatie béninoise est victime d’une cabale de la part du Secrétaire général et des membres  du Syndicat du ministère des affaires étrangères. En prenant les actes de nomination, le ministre a apporté une dose de calmant aux esprits qui s’échauffent, mais pas tous. D’autres cadres qui ont grade de chef de mission, la main au menton, attendent de voir comment il va régler leur situation.
 Psd, le président a la situation en main
 Le coup était osé, mais pas au point d’ébranler le président. Après les déclarations tendancieuses qui ont mis en ébullition le paquebot Psd, il a le contrôle de la situation. Depuis  les dernières  agitations enregistrées dans le bureau politique, des langues se délient dans le camp des frondeurs : certaines pour montrer du doigt ceux qui sont à la manœuvre, d’autres pour reconnaître au président le mérite de veiller sur les racines de l’arbre Psd, plutôt que de les couper pour y planter en lieu et place, celles de l’Union fait la Nation. Car, le vrai problème au Psd, ce n’est pas le non-respect des textes par son chef de file, mais c’est à cause du projet de fusion à l’Union fait la Nation. Les initiateurs de la sortie dite de dénonciation et de menace dirigée contre le N°1 des socialistes au Bénin sont  pro-unionistes et s’alignent derrière l’ancien président. Pour  les autres qui ont refusé de s’associer à cette sortie, le Psd  n’est pas prêt à disparaître.