Spread the love
top-secret2017Le congrès contre vents et marrées
 Eclipsée momentanément par le sujet  sur  la santé du chef de l’Etat, la crise à la Rb est revenue au-devant  de l’actualité nationale. La tenue du congrès du parti  le week-end prochain par les Réformistes y servant de terreau, il y a de quoi retenir  les attentions et soulever des interrogations. Le rendez-vous aura-t-il lieu ? La question ne mérite plus d’être posée, allègue-t-on du côté des Réformistes. Tout est fin prêt, rassure, l’air serein, un membre du comité d’organisation. Face à la même question, le camp du président déchu et maire de la ville de Cotonou laisse croire à une hypothétique interdiction des assises par des instances compétentes qu’il aurait saisies  pour raison d’éventuels troubles à l’ordre public. Mais à 72 heures de l’évènement, la décision attendue n’est pas tombée. Une situation qui rend anxieux  le président déchu, sa famille et sa troupe. En clair, pour le moment, les vents sont favorables aux Réformistes. Cependant, ces derniers n’ont pas encore réglé tous les problèmes. Par exemple, le choix du lieu du congrès.
 Un syndicaliste pas inquiété
 Peu importe le bilan de l’accident ou l’infraction commise, mais le régime défunt ne ratait pas ces occasions pour régler ses comptes avec les personnalités gênantes  dont les véhicules sont impliqués dans de nombreux drames routiers. Un grand leader syndical en a eu pour son compte, certes pour défaut d’assurance dans son véhicule au cours d’un accident. L’épouse d’un député opposant également. Le véhicule de l’un des plus virulents leaders syndicaux de l’heure vient de  percuter un usager de la route qui a rendu l’âme. Le propriétaire du véhicule, opposé au régime du Nouveau départ,  n’a pas été inquiété. On ne souhaite d’ailleurs pas le contraire, mais à une époque encore récente, il n’allait pas s’en sortir aussi facilement. Cela aurait suffit pour qu’on l’envoie derrière les barreaux, ne serait-ce que, pour quelques jours. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Les temps ont changé.