Spread the love
top-secret2017Ortb : colère contre le Sg du Syndicat 
 A l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb), la colère change de camp. Des responsables qui ont pourtant reconnu la justesse des revendications exprimées par leurs collègues sont remontés contre le Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’Audiovisuel du Bénin. Ce dernier a demandé  que la dotation en carburant  soit supprimée aux chefs-services. Cette demande a provoqué l’ébullition dans le rang des responsables visés qui ont réglé leurs comptes avec le syndicaliste. Au cours d’une réunion initiée  à ce propos lundi dernier par le Directeur général de l’Ortb, les échanges ont été houleux. Le leader syndical en a eu pour son compte, a-t-on appris auprès des sources généralement bien renseignées. Par ailleurs, soulignons que les revendications du syndicat n’ont pas encore été solutionnées. Les mouvements d’humeur observés n’ont pas encore produit leurs effets.
 Bientôt,  cap sur le Nord
 Après quelques jours d’ennuis sanitaires, le chef de l’Etat est au mieux de sa forme. Il  ne tardera pas à se rendre sur le terrain pour rencontrer ses compatriotes. Son agenda connu de lui-même et de certains proches de son cercle restreint l’annonce dans le Bénin profond, plus précisément dans le septentrion. Un long périple qui devrait avoir lieu depuis, mais retardé pour raison de santé. Les choses iront désormais beaucoup mieux et très vite avec les dernières nouvelles très rassurantes sur sa santé. Annoncé mort pour les magiciens de l’information,  dans le coma pour d’autres, ou encore affaibli par la maladie, selon les mêmes personnes, le président de la République revient en force et se montrera aux Béninois du Bénin profond, qui s’impatientent de le voir, au besoin de le toucher pour croire qu’il est vivant.
 Mci contre Etat, verdict le 24 juillet
 Dans le cadre du dossier « Etat du Bénin contre Mci de Martin Rodriguez », les plaidoiries ont eu lieu lundi dernier au Tribunal de première instance de Parakou. Le dossier ainsi plaidé, il a été mis en délibéré pour être vidé le 24 juillet 2017. Il faut attendre cette échéance pour être fixé sur le sort qui sera réservé à l’usine d’égrenage de coton de Martin Rodriguez, basée à Nikki, qui doit faire l’objet de vente aux enchères, si la justice en décide.