Spread the love
top-secret2017Rock relance sa machine
 Qui va loin ménage sa monture, dit-on. En prélude aux prochaines joutes électorales, un homme clef de la victoire du chef de l’Etat à l’élection présidentielle de 2016 réchauffe  déjà sa machine de guerre pour rééditer l’exploit. L’appel à la remobilisation qu’il a  lancé à ses lieutenants  dans le 7ème arrondissement est bien accueilli et trouble le sommeil des opposants, qui recrutent déjà à coup d’argent. Bien connu, Rock a déjà repris la flamme, qu’il fait passer d’un quartier à un autre. Sous diverses formes, il rencontre, discute et apaise les  » voix en colère ». Beaucoup disent qu’il est à l’écoute de leurs problèmes.  C’est un gage de confiance pour cet homme qui file un parfait amour avec la jeunesse. Grand rassembleur préférant toujours se tenir à  l’écart de la pratique politique, il prend de plus en plus de nouvelles  marques, qui feront de lui, un homme d’une autre dimension, peut-être ce qui lui a toujours fait défaut dans ses aventures. Dans le but de gagner les prochaines batailles politiques, il met en ordre de bataille ses troupes. C’est un pion sur lequel le chef de l’Etat peut compter à Cotonou.
 Psd : verdict pour vendredi prochain
Militants, sympathisants, élus et responsables du Parti social démocrate (Psd) retiennent leurs souffles. Mais cela ne saurait durer. Dans la crise qui secoue le parti, ils devront être fixés vendredi prochain par  le Tribunal de première de première instance de première classe de Cotonou. Les deux camps, chacun  assisté de ses avocats conseils, seront devant  le juge qui rendra sa décision. Qui de Emmanuel Golou ou de Bruno Amoussou prendra le dessus ? Bien malin qui pourra répondre. Dans les coulisses, le deuxième déclare avoir déjà remporté la bataille et confie qu’il est temps de repartir sur de nouvelles bases. Quant au premier, c’est parce que l’autre est sûr de mordre la poussière, qu’il multiplie ses sorties rythmées de déclarations. Ce duel à mort ne manque pas de révéler à la face du monde, le poids politique de chaque camp. Bruno Amoussou compte dans ses rangs d’anciens compagnons.  Par contre, Emmanuel Golou attire plus la sympathie des jeunes leaders du parti.