Spread the love
topsecret Limogeage du Cc, ce qu’on en sait
 Personne n’a vu venir le limogeage du Commissaire central de Cotonou. L’information a surpris presque tout le monde en raison du laps de temps qu’il a passé au commandement. Trois semaines seulement, et puis il s’en va. Un mystère tout de même. Les raisons de son limogeage ne sont pas connues. Officiellement rien n’a filtré des bureaux du Directeur général de la Police. Ce qu’on sait, c’est que la décision a été prise après un tête-à-tête au Palais de la présidence  entre le ministre de l’Intérieur et le chef de l’Etat. A la fin de leurs échanges, le Dg de la Police nationale, qui attendait à la salle d’attente du cabinet du chef de l’Etat a été instruit par le ministre de l’Intérieur à sauter le promu. Cette situation laisse croire que la nomination du désormais ex- commissaire central de Cotonou par le Dg n’aurait pas reçu l’aval de la hiérarchie.
 Cinq diplomates écartés
 Au ministère des Affaires étrangères, le chef de la diplomatie béninoise gère lui-même les dossiers sensibles et affecte d’autres à ses collaborateurs pour exécution. Dans l’un ou l’autre des cas, il suit de près les dossiers. Mais il semble se tenir à l’écart de cette rigueur et de ses principes en ce qui concerne la situation des cinq directeurs déchargés et restés depuis lors sans de nouvelles attributions. Indifférence totale, agenda chargé, simple oubli ? Qu’importe. Ce dossier fait grand bruit au siège de la diplomatie, surtout que de nouvelles nominations ont été prononcées ces derniers jours. Curieusement, les nouveaux promus ne sont pas des diplomates de carrière. Voilà qui laisse une tache d’encre sur les actions que mène le ministre à travers le monde pour le rayonnement de la diplomatie béninoise. Comme quoi  nul n’est prophète chez soi.