Spread the love
top-secret2017Nouvelle polémique entre les forces de sécurité
 Le porte-parole de la Commission qui a rédigé et déposé au chef de l’Etat le rapport sur la fusion de la Police et de la Gendarmerie pour en faire une  force unique de sécurité, alimente déjà la polémique à travers ses interventions. L’un des morceaux crachés lors de ses sorties médiatiques évoque l’équivalence de grade entre les Fonctionnaires des deux Institutions. Et  sur ce plan, ses déclarations dressent les flics contre leurs homologues gendarmes. Par exemple, il se dit que désormais un Commissaire de police a rend de lieutenant au lieu de capitaine, comme l’indiquent les travaux de 2011 sur l’harmonisation des galons. Cela sous-entend que le Contrôleur général qui a rend de Colonel devra se retrouver avec une sous-équivalence de Lieutenant-colonel.  Du dernier au plus gradé de la police, l’équivalence de galon avec les gendarmes, selon le Porte-parole de la Commission crée d’office un rapport d’infériorité et de supériorité. Cela fait grogner déjà et la Police ne compte pas croiser les bras. Or, tout cela avait été déjà réglé depuis 2011 par une Commission au sein de laquelle ont siégé plusieurs généraux de l’Armée et hauts gradés de la Police.
 Ouidah bloquée
 La crise que traverse la commune de Ouidah exaspère la population et les fonctionnaires territoriaux. Depuis l’échec de l’élection du nouveau maire, tous les regards sont tournés vers le préfet qui doit prendre ses responsabilités pour le déroulement du vote. Mais jusque-là, pas de date annoncée. Pendant ce temps, les activités sont plus que jamais au ralenti ou carrément stoppées. Les services ne tournent presque pas ou sont à l’arrêt. Les agents passent leur temps à ronger leurs pouces et d’autres profitent pour vaquer à d’autres occupations. Les salaires et les autres dépenses de fonctionnement sont bloqués. Le Conseil communal est en congés. La crise affecte durement les usagers et les personnels. Tous implorent les génies de la cité pour que le préfet convoque le Conseil communal pour cette semaine. Observant tout cela, le maire déchu qui s’est autorisé une fête pour exprimer sa satisfaction d’avoir quitté cet enfer veut se consacrer à autre chose.  Mais tout porte à croire que sa gouvernance décriée, risque de le rattraper.