Spread the love

 top-secret2017-6Une odeur à la Présidence

Annoncé puis repoussé à chaque fois, le remaniement ministériel, de plus en plus, devient une évidence. Le sujet échappe désormais à des indiscrétions autour du chef de l’Etat avec une forte dose d’assurance. En dehors du cercle très fermé du président de la République, les ministres le savent déjà et beaucoup s’interrogent sur leur sort. Comme à ses habitudes, le chef de l’Etat se montre très discret dans la confection de sa prochaine équipe gouvernementale  et ne laisse aucun indice sur ses nouvelles pioches, mais l’échéance pour annoncer la nouvelle composition ne relève plus d’un grand mystère. Sans doute, au retour des congés prévus pour l’après célébration de la fête du 1er août 2017, marquant le 57ème anniversaire de l’accession du Bénin à l’indépendance, le gouvernement montrera un nouveau visage.

Agbénonci contrôle la situation

Alors que ses résultats à la tête du ministère des Affaires étrangères lui donnent de solides arguments pour poursuivre ses actions au profit du rayonnement et de l’efficacité de la diplomatie béninoise, Agbénonci doit compter avec des agitations malveillantes de certains diplomates, interprètes et traducteurs. Après l’échec des actions programmées la semaine écoulée par des agents syndiqués, on tente de susciter d’autres mouvements dont le seul but est de renvoyer  à l’opinion publique et aux observateurs nationaux et étrangers, que le chef de la diplomatie béninoise n’est pas prophète chez lui. Pourtant, ces manœuvres ne trouvent plus d’écho dans le rang des personnels au service de la diplomatie. Conduites par une minorité, ces actes échouent de plus en plus sur le refus de la majorité de se joindre à des mouvements sans fondement et sans intérêt pour eux. De quoi donner plus de sourire et de gage à l’imperturbable diplomate pour poursuivre le job. Sans grand bruit, ses réformes apportent un nouveau souffle à la diplomatie béninoise.