Spread the love
topsecretLa bourde d’un syndicaliste
 Contacté par votre quotidien « Le Matinal » au sujet de son départ à la  tête de son organisation syndicale, le Sg sortant a commis une bourde digne d’une étroitesse d’esprit. Il a d’abord fait preuve de meilleur sentiment en montrant sa disponibilité à répondre aux préoccupations du journaliste, pour plus loin au cours de la conversation, changer de ton à l’égard de ce dernier en traitant l’organe qu’il représente de tous les noms. Il a même juré de ne plus jamais répondre aux sollicitations du journal. Avant de raccrocher, il n’a pas cru devoir se dédouaner de sa bourde et a mis fin à la conversation en des thèmes peu courtois.  En effet, il a été piqué au vif quand  il s’est rendu compte du nom de l’organe de presse dont il n’a pas aimé le traitement qu’il lui a accordé ces derniers temps lors des sorties des leaders syndicaux. L’affaire de drogue, le meeting à la Bourse du travail……
 Le non catégorique du ministre aux diplomates
 La nomination de deux confrères journalistes  dans des missions diplomatiques a ravivé la tension qui existait depuis des mois au ministère des affaires étrangères. Les diplomates, en colère, ont rencontré le ministre pour lui signifier leur amertume. Ils protestent contre ces deux nominations pour la simple raison que les postes auxquels les deux promus ont été nommés n’existent pas dans leur organigramme. Il n’y a pas d’attaché de presse dans les missions diplomatiques. Mais, pour le chef de la diplomatie béninoise rencontré hier par le syndicat de la maison, plus rien ne peut annuler cette décision politique. La récréation est terminée, a-t-il laissé entendre.