Spread the love
top-secret2017La ministre de Savalou marque les esprits
Après avoir gagné le bras de fer  qui la met aux prises aux  promoteurs d’universités privées, la ministre native de Savalou se voit appeler la dame de fer, sans doute pour sa ténacité dans cette crise. Depuis, elle reçoit des messages de soutien provenant des professeurs d’université, mais aussi des cadres ressortissants de la même  commune natale qu’elle. La question qu’on se pose est de savoir si elle va survivre au vent de remaniement du chef de l’Etat qui va bientôt s’abattre sur l’équipe gouvernementale. A vrai dire, beaucoup ne souhaitent pas son départ,   puisqu’au-delà de son combat mené avec succès contre les anti-examens nationaux, elle reçoit  du soutien pour poursuivre l’œuvre de salubrité des faux diplômés de l’administration publique.  
 Bbcom avait vu le danger venir
 Rien ne devrait surprendre le promoteur de Bbcom dans ce qu’il convient d’appeler les irrégularités et les manquements dans le fonctionnement de cette société. Ses services de renseignement tapis dans les arcanes des structures qui l’ont épinglé, lui avaient déjà soufflé à l’oreille, qu’il n’est pas en odeur de sainteté avec les mœurs dans la gestion de Bbcom. Sentant venir la série noire, il a tenté en vain d’étouffer les dossiers qui n’étaient plus aux mains des personnes facilement corruptibles. Même des contacts ont été pris pour qu’ils plaident en sa faveur, mais on ne peut cacher tout le temps, des méfaits. C’est le temps des révélations et rien ne peut arrêter les nouveaux dirigeants de continuer sur cette lancée. Chacun doit payer sa facture.