Spread the love
Aurelien-Agbenonci
Aurélien Agbénonci et ses collègues face au corps diplomatique

Le vendredi 04 mai 2018, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la coopération a organisé la 10ème rencontre d’échanges avec le corps diplomatique à la salle fleuve jaune Maec. Ses collègues Oswald Homéky et Adam Aurélie Zoumarou étaient à ses côtés pour présenter les avancées notées dans le secteur de l’économie numérique, du tourisme, de la culture et des sports.

C’est désormais une tradition au Ministère des affaires étrangères et de la coopération. Des rencontres périodiques sont initiées avec le corps diplomatique pour leur exposer la vision, les avancées et les perspectives du gouvernement. Cet exercice, le 10ème du genre, a eu lieu le vendredi 4 mai 2018. Dans son mot introductif, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Aurélien Agbénonci, a rappelé le contexte de la tenue des rencontres avec le corps diplomatique. La 1ère rencontre qui s’est tenue le 14 juin 2016 a permis de présenter les réformes aux partenaires. A l’en croire, à la date d’aujourd’hui, des avancées significatives ont été notées, mais le problème qui refait surface à chaque fois est l’impatience des populations. Tout en rappelant le caractère douloureux des réformes, il a précisé qu’ils sont nécessaires pour sortir le Bénin de son état de sous-développement. Aurélien Agbénonci a rappelé aux partenaires que le dialogue social entre le gouvernement et les partenaires sociaux est sincère et qu’il est important de renforcer les actions. « Le gouvernement ne quittera jamais la table de négociations », a-t-il rassuré. Le patron de diplomatie béninoise s’est aussi félicité du succès qu’a connu la compagne cotonnière de 2017 qui est 575 000 tonnes. S’agissant du retard que connaît certains projets phares, le conférencier principal a été clair : « Les financements ont été bouclés, mais nous sommes en train de finaliser les études qui sont très importants afin de ne pas avoir des éléphants blancs », a-t-il souligné. Parlant de l’état de la diplomatie béninoise, il a affirmé que le Bénin n’est en guerre avec aucun pays et entretient de bonnes relations avec tout le monde. En témoigne, la participation régulière des forces de défense et de sécurité du Bénin sur les théâtres de maintien de la paix dans la sous-région.

 Des avancées dans la culture, le tourisme et les sports

 Le ministre Oswald Homéky, a présenté les avancées au niveau de son département ministériel. Selon lui, la phase de finalisation des études des projets dans le domaine de la culture du tourisme et des sports est en cours et les projets seront bientôt lancés. Sur le plan culturel, il a souligné le programme de réformes dans les écoles et collèges qui permettra désormais aux apprenants de faire de la culture à l’école. Les encadreurs sont déjà recrutés et sont en train d’être déployés sur le terrain. A court terme, le Bénin disposera des arènes culturelles dans les départements. Désormais, le Bénin organisera une saison culturelle afin de permettre aux acteurs culturels de s’exprimer. S’agissant du tourisme, les sites touristiques sont en train d’être rénovés afin d’offrir plus d’attractivité. C’est le cas du parc de la Pendjari qui a été révélé au monde entier. Dans le domaine du sport, il existe désormais des classes sportives qui sont dirigées par des encadreurs recrutés dans 6 disciplines sportives à savoir : le football, le basket, le hand, l’athlétisme, et les arts martiaux. L’Etat accompagne les fédérations en les dotant de moyens pouvant leur permettre d’avoir de belles performances. En somme, les résultats sont au rendez-vous et il faudra travailler davantage pour avoir plus de résultats.

 Les progrès dans l’économie numérique

 Le ministre de l’Economie numérique et de la communication Adam Aurélie Zoumarou, a, quant à elle, présenté les progrès dans le secteur du numérique. On peut énumérer la loi sur le numérique qui existe désormais et qui encadre le secteur et sécurise ceux qui voudraient y investir. A cela s’ajoute le lancement de la plateforme e-Visa qui permet désormais d’avoir des visas électroniques. Le projet d’une administration intelligente avec la dématérialisation et l’interconnexion de l’administration sera bientôt une réalité.

Après ces présentations, l’ambassadeur du Niger près le Bénin et doyenne du corps diplomatique, Sandi Sahadi Abdou, a salué cette initiative d’échanges avec le corps diplomatique. Elle a félicité le gouvernement pour les réformes courageuses et pertinentes qui sont mises en œuvre pour le bonheur des Béninois. Elle n’a pas manqué de saluer la décision du président Patrice Talon de supprimer les visas pour les Africains en visite au Bénin. « Vous avez le soutien total de vos partenaires que nous sommes pour la mise en œuvre de votre programme d’action du gouvernement », a-t-elle conclu.

 Armel Nelson Avadémey