Spread the love
ravip-abt
Le ministre d’Etat, Bio Tchané (au milieu) constatant le déroulement à Ouaké

Dans sa mission de supervision du Ravip, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement a effectué une descente dans la Commune de Ouaké le samedi 10 février 2018. Accompagné des élus parlementaires et communaux et du préfet de la région, Abdoulaye Bio Tchané a pu constater avec enthousiasme et satisfaction,  le bon déroulement de l’opération.

A l’Epp Wakité de Ouaké-centre comme sur le site de Kim Kim de Sèmèrè, les deux principaux centres visités, l’opération se déroule comme prévu par l’Agence nationale de traitement (Ant). La délégation s’est rendu compte de l’engouement des populations, du sérieux et du dynamisme des agents recenseurs ainsi que de l’accompagnement sans faille des autorités communales.Le Ravip a donc atteint sa vitesse de croisière dans la Commune de Ouaké. «  On est venu voir s’il y a des difficultés.J’ai posé expressément des questions, j’ai appris que tout se passait relativement bien. Je suis content de cela. J’ai trouvé également des agents recenseurs souples qui ont su s’adapter à l’environnement. Par exemple, à Ouaké,  alors  qu’il était prévu un seul poste pour les trois mois, ils ont pu s’adapter aux difficultés de déplacement des populations. Contrairement aux constats des premiers jours, le nombre de personnes prises en compte par jour a substantiellement augmenté pour atteindre le chiffre optimal prévu par l’Ant. Aujourd’hui, ce que j’ai vu est très satisfaisant. C’est ce rapport que je vais faire à Cotonou », a déclaré Abdoulaye Bio Tchané. Malgré ces bons indices, il a invité toutes les équipes impliquées dans le processus à ne pas baisser la garde pour la suite des opérations.

C’est la deuxième mission de supervision effectuée par le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement dans le cadre du Ravip. Au début de l’opération, Abdoulaye Bio Tchané avait effectué une première mission de supervision dans les départements de l’Atacora et de la Donga. Le ministre d’Etat a saisi l’occasion de cette descente sur le terrain pour échanger avec les populations. « Nous en avons profité pour discuter avec les populations de certaines de leurs préoccupations. Dans l’une de mes réunions, j’ai discuté du Programme d’actions du gouvernement tel qu’il est envisagé dans la commune de Ouaké. Et là également, nous sommes satisfaits des discussions que nous avons eues avec elles », a conclu Abdoulaye Bio Tchané.

A. T.