Spread the love
Bio-Tchané-tournée
Le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, poursuit sa tournée au Nord

Le ministre d’Etat, chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, était dans la matinée du vendredi 5 mai 2017, à Parakou. Bio Tchané a présenté les ambitions su chef de l’Etat, Patrice Talon pour le Borgou aux représentants de toutes les communes qui ont pris part à la rencontre.
Les populations du département du Borgou sont rassurées de ce que le Programme d’actions du gouvernement (Pag) prend en compte leurs aspirations. Le ministre d’Etat, chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané leur a fait part du contenu du Pag. Mais surtout, il s’est attardé sur les projets de développement des communes du Borgou à l’étape de Parakou de sa tournée. « A l’horizon 2021, grâce à la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement (Pag) et des réformes qu’il contient, le Gouvernement du Président Talon entend  assurer aux Béninois l’accès universel à l’eau en 2021 ; la création de 500 000 emplois, la garantie d’accès à la santé à moindre coût à travers l’Arch qui est un instrument qui révolutionnera la protection sociale au Bénin. », a signifié le Ministre Bio Tchané. En définitive, a-t-il dit, le Pag a été conçu pour améliorer significativement les conditions de vie des Béninois, donner du travail aux jeunes, protéger socialement les Béninois et faire briller le Bénin dans le monde. L’occasion a été saisie par le maire de Parakou, Charles Toko, pour soumettre au ministre les préoccupations urgentes de ses administrés. «Votre présence aux côtés du Président Talon rassure du succès du présent quinquennat. Je voudrais attirer votre attention sur quelques préoccupations majeures de la population de Parakou. Par ordre de priorité, la toute première concerne le Centre international de conférence pour accueillir les grandes rencontres. La 2ème  est relative à la mise en service de l’aéroport de Tourou et du Port sec de Parakou, la 3ème  concerne la construction d’un stade omnisports pour suppléer celui de Cotonou, la 4è priorité se rapporte au schéma directeur d’aménagement urbain et la 5è enfin prend en compte l’implication des maires de toutes les communes du Borgou dans la mise en œuvre du Pag en vue de soutenir le gouvernement dans sa politique de territorialisation du développement ».  Pour sa part, le préfet du Borgou, Djibril Maman Cissé, a indiqué son adhésion à l’initiative qui a été prise par le gouvernement et qui est relative à la vulgarisation du contenu du Pag qui est un document de référence pour la mise en œuvre des nobles ambitions du Chef de l’Etat. Après avoir présenté le Borgou qui compte 1.214.049 habitants dont la moitié est de sexe féminin, il a soumis à l’attention du ministre d’Etat Bio Tchané, l’ensemble des problèmes de développement du département.

Jean-Claude Kouagou

Le Borgou dans le Pag
Pour les villes de Parakou, Tchaourou, Sinendé, N’Dali, Pèrèrè, Kalalé, Bembéréké et Nikki cela signifie concrètement :
1. Dans le secteur du coton : Nous avons initié des réformes visant le désengagement de l’Etat de ce secteur. Vous avez vu que pour cette campagne, aucun de vos francs n’a subventionné le coton alors que les autres années, c’était en moyenne 60 milliards de francs du contribuable qui y étaient engloutis par an. Au regard de ces résultats, les producteurs et transporteurs présents dans cette salle ne me démentiront certainement pas si j’affirme que cette année nous allons battre les records des années antérieures, car nous franchirons la barre de 420000 tonnes. Les transporteurs et producteurs pourraient témoigner qu’ils sont payés sans délais et les prix relevés par rapport aux années antérieures.
2. L’Elevage : Nous avons une politique de l’eau pour les animaux. Nous avons un plan d’aménagement de barrages dans les corridors d’élevage que nous travaillons à déterminer en ce moment. Nous envisageons aussi un appui aux éleveurs de petits ruminants et de volaille. Enfin, la modernisation des marchés de bétail est un sujet qui vous tient à cœur et nous y travaillons.
3. Dans le cadre des infrastructures routières, nous allons :
– Bitumer de nouvelles voies : Nikki–Kalalé- Ségbana pour laquelle le financement est bouclé ; Beterou-Tchaourou-Frontière du Nigéria ; Parakou-Pèrèrè-Nikki ; Guessou sud-Sinendé ;
– Poursuivre et achever les voies de la traversée et du contournement de la ville de Parakou ; Parakou-Djougou
–  procéder à la réhabilitation de la route Bohicon-Dassa-Parakou qui permettra de relier facilement Parakou ;
– procéder à l’entretien périodique de la route Djougou-N’dali-Nikki-Tchikandou ;
–  procéder à l’étude de la route Parakou-Kika-Kabo
– asphalter les voies à l’intérieur de la ville de Parakou et sa traversée.
4.     S’agissant des autres infrastructures, nous
– Allons construire le marché internationale de Parakou ;
– Mettrons en œuvre un projet phare de développement de programme immobilier d’habitat social et économique (20 000 logements)
– Allons réaliser le projet de réhabilitation et d’aménagement des voiries de la ville de Parakou
– Allons réhabiliter l’ancienne préfecture de Parakou
5. Pour la Filière anacarde : nous avons pris des dispositions cette année pour fixer le prix planché à 500F/kg. C’est une décision volontariste pour booster le secteur. Alors, apprécions ensemble. Je vous pose la question : à combien aviez-vous vendu cette année le kilogramme de noix de cajou ?
6. S’agissant des performances pour l’électricité : vous avez vu comment nous avons traité la crise énergétique et le taux de couverture atteint en une année. Nous allons poursuivre nos efforts pour l’avenir.
7. Dans le domaine de l’emploi :
-Tous les projets agricoles, les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, du tourisme, etc généreront une masse importante d’emplois
– Dans un domaine aussi sensible que l’eau, tous les Béninois auront accès à l’eau potable d’ici à 2021
8. Sur la chefferie traditionnelle : je vous rappelle au passage l’audience du Roi de Nikki et l’engagement du Chef de l’Etat à rehausser réellement l’image des têtes couronnées.
Voilà chers parents, frères, sœurs, jeunes les quelques mots que je suis arrivé, au nom du Président de la République, partager avec vous.