Spread the love
yérima-patrick
Le ministre Yérima satisfait des réalisations

Le ministre de l’Economie maritime et des infrastructures portuaires, Patrick Yérima était en tournée du 16 au 18 août 2015 dans plusieurs localités des départements du Borgou-Alibori et de l’Atacora-Donga. L’objectif du périple est de constater de visu l’effectivité des infrastructures portuaires installées dans ces régions du pays.

Le ministre Patrick Yérima est descendu pendant 72 heures sur le terrain pour constacter les réalités relevant de son Ministère. Lors de son périple, le ministre et sa délégation ont visité le port sec en construction et le parking gros-porteurs du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb) de Iloua, frontière du Nigeria, Bodjécali et Madécali dans la Commune de Malanville. Dans la Commune de Ségbana et à Porga dans Matéri, les sites devant abriter la construction de ports secs et de parkings ont été également visités par le ministre. A Parakou, c’est par une visite de courtoisie au maire et à la préfète que le ministre a démarré son périple. Ces derniers l’ont accompagné sur les  différents sites visités dont celui du port sec de la ville. Démarrée en 2012, sa construction avance très bien. Sur ce site de 50, hectares 15 sont aménagés pour l’heure avec des travaux confortatifs d’un port sec digne du nom qui sera mis en service très bientôt. Pour ce qui est du parking gros porteurs de Parakou, du Cncb dont les travaux ont démarré depuis environ 10 ans, il reste certains travaux à réaliser pour qu’il soit mis en service. Le ministre a donné des instructions fermes aux différents collaborateurs afin qu’ils prennent des mesures urgentes pour la reprise immédiate des travaux.
Appréciant la tournée, le ministre Patrick Yérima s’est dit satisfait des réalisations en cours. Selon lui, les grandes réformes infrastructurelles engagées par le gouvernement de Yayi Boni ont impacté positivement le Port de Cotonou. Tout ceci justifie la création et la construction des ports secs qui viennent régler la question des transports, a souligné le ministre. Ces sites qui désengorgent le port en eau profonde deviennent des pôles d’attractions et d’atouts économiques mais aussi, de création d’emplois a indiqué Patrick Yérima. La construction de ces infrastructures portuaires permettra aux opérateurs économiques et aux transporteurs de bénéficier de grandes facilités dans le cadre du trafic transfrontalier. « L’impact de la construction de ports secs à travers le pays est positif et l’espoir est permis. Tout ceci permet de booster l’économie locale mais également de renflouer les caisses de l’Etat », a fait observer le ministre de l’économie maritime et des infrastructures portuaires. Il est certain que le port sec est un pôle d’attraction qui ouvre le pays vers le reste du monde.

Clément Dognon
(Br Borgou-Alibori)