Spread the love

Ecureuils cadetsL’équipe nationale cadette du Bénin a été disqualifiée le week-end écoulé pour le tournoi qualificatif Ufoa B/Can U17 Tanzanie 2019 pour tricherie. En effet, dix des 18 joueurs béninois présents à Niamey (Niger) pour prendre part à la compétition ont triché sur leurs âges. Le Bénin est donc prié de quitter la compétition. Le rapport des tests effectués par équipe sous l’impulsion de la Confédération africaine de football (Caf) a été même rendue publique dans la foulée. On y retrouve les noms des dix joueurs incriminés, dont les gardiens. Il s’agit de Sophiane Gounon, Shereef Ahmed Yessoufou, Achamou Koufouli Zouli Salami, Pavlek Septime Ehoué, Barnabé Toundé Tito, Dominique Kougnéadjo, Samson Matei Hlakougbe, David Tchétchao, Armel Féliciano Anato et Amir Dossoumou. Il se révèle que ces joueurs ont plus de 17 ans, avec les tests Irm effectués sur-place. Avec cette situation, le Bénin risque gros. Il pourrait être suspendu 4 ans des compétitions de catégories d’âge par la Caf. C’est ce que prescrit en tout cas l’article 135 du code disciplinaire de l’instance continentale. A noter que le Comité exécutif présidé par Mathurin de Chacus compte prendre d’importantes décisions après cette disqualification. Un communiqué de presse (lire ci-dessous) signé du tout nouveau secrétaire général Claude Paqui a déjà annoncé les couleurs.

 EAB

Communiqué de la Fbf

Le Comité Exécutif de la Fédération Béninoise de Football, sur convocation du président Mathurin de Chacus, s’est réuni en urgence ce jour, dimanche 2 septembre 2018 à Cotonou, pour connaître de la disqualification du Bénin de la Can U17, vu que 10 des 18 joueurs ont été recalés au test d’Irm organisé par la Caf à Niamey.

 Au terme de la réunion qui aura duré plus de trois heures d’horloge sous la présidence effective du président de la Fbf, le Comité Exécutif :

– Déplore la situation qui met à mal la réputation du Bénin et de son football ;

– Rappelle que le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports a joué un rôle important dans le but d’éviter qu’une telle dérive ait lieu, en apportant un soutien substantiel pour la réalisation des tests supplémentaires d’Irm à Cotonou ;

– Entend faire reprendre, par le deuxième cabinet d’analyse agréé par la Caf à Niamey, un test d’Irm en vue d’une contre-expertise pouvant permettre de situer les responsabilités ;

– Rassure la population de ce que toute la lumière sera faite et les éventuels mis en cause seront poursuivis.

 En tout état de cause, le Comité exécutif se réunira au plus tard le mardi 4 septembre 2018 pour statuer.

Le Comité exécutif de la Fédération béninoise de Football, tout en regrettant l’image négative du Bénin renvoyée au reste du monde, réitère au peuple béninois sa volonté d’instaurer une nouvelle gouvernance fédérale résolument axée sur la transparence et la rigueur.

 Fait à Cotonou, Le 2 septembre 2018

 

Pour le Comité Exécutif,

Le Président

 Réaction du président de la Fbf, Mathurin de Chacus : « Les responsables seront sanctionnés » Mathurin-de-Chacus

« Je ne pourrai pas accepter que mon pays soit humilié de la sorte. Nous avons appris qu’il y a eu de petits problèmes et nous avons essayé de corriger en croyant qu’ils ont été réglés. Or, il y a toujours eu des gens de mauvaises intentions qui  ont voulu saboter et ternir l’image de notre pays. Ils vont payer. Je peux vous rassurer que c’est au niveau du Comité exécutif que les choses se sont passées. Le ministère a accompagné la Fédération en leur donnant encore 5 millions de francs Cfa pour reprendre les tests. Puisqu’après les tests de Lomé, on a reçu des informations qu’il y a eu de la magouille et on s’est rapproché du ministère qui nous a donné en son temps 5 millions de francs Cfa pour aller reprendre les tests. C’est à la clinique « Les Grâces » que ces tests ont été repris. Je vous rassure qu’il y aura de la transparence. J’ai déjà déposé une plainte contre X au Tribunal de Cotonou et les gens seront sanctionnés ».

  Le ministre des Sports, Oswald Homéky :« …la Fédération et le Ministère apporteront en toute responsabilité toutes les clarifications »

 «Oswald Homeky Ce qui s’est passé à Niamey est inadmissible.  Il est évident qu’en de pareilles circonstances les responsabilités soient situées et les responsables sanctionnés quels que soient leur rang et leur position. En attendant, je voudrais porter à la connaissance de tous qu’en dépit des Irm qui avaient été effectués par la fédération depuis deux mois, j’ai demandé qu’une contre expertise soit faite pour l’ensemble des joueurs avant le départ de la délégation pour Niamey. Nous avons mis les ressources à disposition et les examens ont été faits  sous la direction du staff médical de l’équipe. Les résultats ont clairement qualifié 22 joueurs sur les 25 examinés et ce n’est qu’après cela que nous avons autorisé la participation de l’équipe au tournoi de Niamey. Je peux comprendre que certaines personnes se servent de cette malheureuse situation pour polémiquer, accuser et vilipender qui ils veulent sans enquête préalable. Mais à ceux qui de manière objective et légitime s’indignent, le comité exécutif de la fédération et le ministère apporteront en toute responsabilité toutes les clarifications et tous les éléments de preuve. C’est une question de responsabilité et d’honneur! »