Spread the love
zossou-emmanuel
Emmanuel Zossou conduira les destinées de la ville Capitale

Après les dernières élections législatives et communales qui donnent une idée de l’état de santé du Parti du renouveau démocratique, Me Houngbédji et les siens avaient un dernier défi à relever sur la voie du relèvement du parti. Celui du choix de la personnalité à positionner comme nouveau locataire de l’hôtel de ville des « Ayinonvi ». C’est désormais chose faite.

Le Parti du renouveau démocratique est en train de renaître de ses cendres. On peut même dire qu’il ne s’est jamais autant mieux porté depuis longtemps. On peut en être heureux, pour le Parti le plus stable du Bénin depuis le Renouveau démocratique. Un Parti qui, certes, a son encrage dans la partie méridionale du pays, mais qui a l’avantage de compter des militants convaincus, fidèles au parti et à son leader depuis des années, et qui se disent que leur salut viendrait de ce côté là. C’est une chance, dans un pays où partis politiques et clubs électoraux foisonnent et où, sous le couvert du changement et de la refondation, on a déstructuré et désarticulé les partis politiques aux moyens d’achat de conscience, de débauchages, de chantages et autres immoralités. Mais, c’est aussi une lourde responsabilité pour le Prd que de porter l’espoir de toutes ces populations qui n’ont pas cessé de croire en leur parti et son leader, malgré les erreurs du passé, notamment celles relatives au positionnement de tel ou tel à tel poste. Il est vrai que les déceptions connues ne sont pas imputables au Président Adrien Houngbédji qui ne peut connaître tous les militants du parti jusqu’à leur intimité au point de savoir qui trahira ou non. Mais, il est de sa responsabilité et de celle des instances du Parti, de conduire le Parti vers les meilleurs choix possibles au niveau des leviers qu’il contrôle désormais, dont la mairie de Porto-Novo. D’où les critères qui ont présidé au choix du nouvel élu, dont le sacre est attendu pour le mardi 28 juillet 2015.

 Zossou, l’oiseau rare du « nouveau » Prd

 Un Porto-Novo qui brille, c’est le Bénin qui brille. Mais, comme on est quand même sur le terrain politique et qu’on ne peut aller chercher l’oiseau rare hors du parti ayant le contrôle de la municipalité, c’est bien en leur son propre sein que les Tchoco tchoco ont déniché celui qu’ils estiment à même de combler les attentes des Porto-noviens et des Béninois. Des gens de grandes valeurs et, surtout, d’expérience, il y en a heureusement parmi les citoyens à qui les électeurs ont accordé leurs voix pour siéger au sein du Conseil municipal de Porto-Novo. Aussi, les instances du Parti ne sont-elles pas passées par quatre chemins pour porter leur choix sur celui qui répond le mieux à ces critères : un homme ayant un background, un parcours politique exceptionnel, une fidélité et un engagement pour le Parti. Voilà qui pourrait expliquer pourquoi le Parti a jeté son dévolu sur Emmanuel Djima Zossou. L’homme a mis, pendant des années, sa science au service de la cause des Tchoco tchoco, notamment à l’occasion des différentes joutes électorales auxquelles le Parti a participé depuis 1996. Mais, au-delà du militant engagé et fidèle, l’homme que les Béninois connaissent et qui inspire confiance aux Porto-noviens, pour avoir fait ses preuves, il est un haut cadre de l’Etat, ingénieur informaticien de son état. Une trentaine d’années d’expérience et de gestion des hommes et, avec des résultats probants. Ainsi le décrit son cv qui fait mention, entre autres, de son passage à la tête du cabinet du ministre de la Culture et de la communication, il y a quelques années et beaucoup d’autres choses. Un cv assez fourni qui circule au niveau de l’état-major du parti comme pour dire que l’oiseau rare est déjà déniché et que les jeux sont faits. De toutes les façons, c’est heureux déjà qu’il ne s’agisse pas d’un choix imposé et qu’on soit en train de parler de parcours politique, d’engagement, d’expérience et de bagage intellectuel. Il est à souhaiter que la démarche du Prd fasse des émules et qu’au finish nous ayons les meilleures équipes à la tête de nos Communes, pour qu’elles décollent enfin.

Le cas de Porto-Novo est d’autant plus préoccupant qu’il s’agit de la deuxième grande municipalité du Bénin. Au-delà des considérations partisanes, les Béninois ayant ou non un lien avec Porto-Novo veulent voir la ville, enfin, sortir de son état actuel. D’où la question du positionnement de l’homme qu’il faut à sa tête. Porto-Novo mérite mieux que ce qu’on lui a offert jusqu’ici. La Mairie de Porto-Novo a besoin d’un homme de poigne pour conduire la ville vers des lendemains meilleurs. Et cette préoccupation n’est pas celle des seuls Porto-noviens.

Abdourhamane Touré

Qui est Emmanuel Zossou ?

 Emmanuel Zossou s’adosse à une trentaine années d’expérience acquise à divers postes de responsabilité, tant en gestion administrative, technique, stratégique que politique dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Les vingt (20) dernières années m’ont permis d’acquérir des compétences et aptitudes politique et managériale avérées grâce à l’appui des hommes et des femmes qu’il côtoyés.

Ces années d’expérience au service de la nation béninoise, lui ont valu d’être distingué au grade de Chevalier de l’Ordre national du Bénin.

Il a sillonné le vaste monde, de Cotonou à Paris en passant par Abidjan, Dakar, Ouagadougou, Douala, Nairobi, Cape-Town, Genève, Montréal, Tokyo, Mexico, Las Vegas, Washington, Monaco, l’occasion lui a été offerte de participer à des formations de renforcement de capacités et de donner de nombreuses conférences pour consolider ses expériences sur divers thèmes convergeant tous vers le mieux être et l’amélioration des conditions de vie des populations grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Les différents postes de responsabilité qu’il a occupés ou continue d’occuper, l’ont moulu dans la culture de la gestion axée sur les résultats, de l’efficacité et de la performance. Il s’agit de :

– Responsable du Secteur des Tic, Cyber Sécurité & relations internationales à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil);

– Directeur de cabinet du ministre de la culture et de la communication;

– Directeur général de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb) par Intérim;

– Président du Conseil d’administration de l’Ortb;

– Correspondant national de l’Agence de la francophonie;

– Chargé de mission auprès du Directeur général de l’Office des Postes et Télécommunications et Chef du projet Bénin télédiffusion par Satellite;

– Directeur de l’informatique et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication;

– Directeur Informatique & Multimédia;

– Directeur des systèmes d’information (Dsi) de Bénin Télécoms Sa;

– Chef section études et développement informatique puis chef de projet restructuration informatique à l’Office des postes et télécommunications;

– Secrétaire général du groupe de réflexion pour le développement du secteur des télécommunications (Grdst) au Bénin;

– Président de la Commission chargée de la communication et de la rédaction du projet de société du Parti du renouveau démocratique (Prd) au dernier Congrès des 11 et 12 février 2012 ;

– Marié et père de 4 enfants

– Membre du bureau politique et délégué général chargé des Tic au sein de la Direction exécutive nationale (Den) du Parti du renouveau démocratique

 Critères de sélection

 La Direction exécutive nationale (Den) du Prd s’est réunie hier pour désigner son candidat au poste de maire de Porto-Novo. Trois critères sont retenus :

1- Promotion des cadres

2- Ancienneté et appartenance continue au parti

3- Capacité managériale et esprit d’équipe.