Spread the love
Patrice-Talon-1
L’intervention du chef de l’Etat sollicitée

Il ne fait pas bon vivre à la Direction des eaux, forêts et chasse. Et pour cause ! Après avoir suivi la formation du Ministère du cadre de vie et du développement durable à leur plan de formation, les sous-officiers des eaux, forêts et chasse ne bénéficient pas des mêmes avantages que leurs collègues des Douanes et de la Police. 

Les agents des eaux, forêts et chasse, notamment ceux qui, conformément au plan de formation 2013-2015 du Ministère du cadre de vie et du développement durable ont renforcé leurs capacités ne se reconnaissent pas à travers les actes pris par leurs responsables. Suivant la loi N°2015-20 du 19 juin 2015, certains responsables ont décidé de ne pas faire bénéficier des avantages liés à leurs grades à ces agents selon les dispositions transitoires des différents décrets d’application de ladite loi. Alors que le chef de l’Etat, dans sa ferme volonté d’améliorer les conditions de travail et de vie des agents des eaux, forêts et chasse, a fait prendre différents actes relatifs au rendement desdits agents, surtout les sous-officiers. Il s’agit du décret N°2016-147 du 17 mars 2016 portant statuts particuliers des corps des personnels des eaux, forêts et chasse, du décret N°2017-552 du 29 novembre 2017 portant modification des statuts particuliers des corps des personnels des eaux, forêts et chasse. Or, ces derniers ont suivi le plan de formation du Ministère du cadre de vie et du développement durable. Ainsi, les agents concernés sont laissés pour compte alors que ces droits ont été reconnus à leurs collègues des douanes et de la Police. Tous leurs efforts pour se faire entendre par leur hiérarchie ont été vains. Pour que justice soit rendue, ces derniers sollicitent l’arbitrage du chef de l’Etat. Dans cette même dynamique, ils proposent, en application des dispositions de l’article 121 de la loi 2015-20 du 19 juin 2015 portant statut spécial des personnels des forces de sécurité publique et assimilées, que les fonctionnaires des eaux, forêts et chasse en service à la date du 19 juin 2015 bénéficient d’un reversement dans les nouveaux corps. Entre autres, le corps des officiers ingénieurs des eaux, forets et chasse, le corps des officiers ingénieurs des travaux des eaux, forêts et chasse et le corps des sous-officiers contrôleurs adjoints et corps des sous-officiers garde-forestiers, le corps des sous-officiers contrôleurs adjoints et corps des sous-officiers garde-forestier, le corps des sous-officiers contrôleurs adjoints et le corps des sous-officiers garde-forestier. Ces agents implorent la clémence du chef de l’Etat pour le dénouement heureux de leur dossier.

O. I. A.