Spread the love
Gaston Dossouhoui tournee
Gaston Dossouhoui assis au milieu des femmes ramasseuses de Karité du projet Wakapou

En tournée dans le département du Borgou, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (Maep), a effectué jeudi 31 mai 2018, une descente dans l’unité de transformation de karité bio de Wakapou situé à Oubérou.  Gaston Dossouhoui s’est émerveillé du travail de fourmi qu’abattent Hervé Pourcines et ses collaborateurs pour rehausser la filière Karité du Bénin.

Accompagné pour la circonstance du secrétaire général adjoint du ministère, du directeur départemental de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche du Borgou du coordonnateur national de l’Alliance karité Bénin (Akb) et d’autres directeurs techniques et centraux, le ministre de l’Agriculture est allé s’imprégner du nouveau modèle de collecte et de traitement du Karité instauré par Wakapou. En effet, les promoteurs de ce label ont innové pour moderniser les activités des femmes ramasseuses. Ainsi, Wakapou met des moto-tricycles équipés de Gps et des rouleaux ramasseurs à la disposition des coopératives avec un ordre de mission délivré chaque matin. Ceci dans le but de rapprocher les femmes des parcs et accroître le taux de ramassage. Elles peuvent désormais ramener près de 500 Kg par jour par personne. Or plus le volume de fruit ramassé est important, plus le revenu des femmes et par extension des coopératives, est élevé.

Basésur le commerce équitable, la protection des parcs à Karité, la production bio et surtout l’investissement local avec une touche d’innovation technologique pour développer des partenariats locaux (fournisseurs de machines, coopératives de femmes et main d’œuvre locale), Wakapou travaille non seulement à améliorer la production du Bénin mais aussi à asseoir la crédibilité du label « Karité du Bénin » afin de mieux valoriser la filière pour le bonheur de ses acteurs.

Accueilli par le directeur de l’unité de production Nicolas N’Tcha et près de 140 femmes ramasseuses issues de six coopératives partenaires d projet, Gaston Dossouhoui a eu droit à une visite guide des lieux. Il a pu ainsi échanger avec les femmes ramasseuses partenaires de Wakapou. Tout en exprimant son soutien au projet, il a exhorté les groupements, les acteurs présents et les autorités à soutenir Wakapou et à le prendre en modèle. « Très bientôt, nous allons dupliquer ce genre d’unité de transformation, et pourquoi pas aller à un label du karité béninois », a affirmé l’autorité ministérielle.

Plus qu’une visite, cette descente du Maep à Oubérou est une caution et un encouragement pour les promoteurs de Wakapou qui n’entend pas trahir leur mission première, celle de faire du karité biologique, au profit du bénéfice.

Signalons qu’au lendemain de cette visite du ministre de l’Agriculture, Wakapou a paraphé les contrats de partenariats avec les coopératives de femmes. Comme quoi, les activités du projet vont débuter sous peu.

AT