Spread the love
Bio Tchané Bénin Taxi
Bio Tchané révolutionne le transport à Parakou

Le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, accompagné de son homologue de l’Economie numérique et de la communication, Aurélie Adam Souley Zoumarou, ont procédé au lancement officiel des activités du projet « Bénin-Taxi » à Parakou. C’était samedi 07 juillet 2018 à la place Tabéra en présence du maire Charles Toko, d’éminentes personnalités politiques, des têtes couronnées et des dignitaires religieux de la cité des Kobourou.

Améliorer la mobilité urbaine et offrir aux populations des grandes villes du Bénin et aux visiteurs, un mode de transport urbain sécurisé, confortable et à moindre coût. Telle est la vision du président Patrice Talon en initiant le projet « Bénin-Taxi ». Mise en route le 3 juillet 2017 à Cotonou et ses environs, ce projet, au cours de sa phase pilote, a fait des émules au sein des communautés. D’où la décision du gouvernement de l’étendre à d’autres villes comme Parakou. Selon le maire de Parakou, Charles Toko, le choix de sa Commune  dans le cadre de l’extension dudit projet vient répondre à un besoin sans cesse croissant exprimé par les populations. Assan Séibou, Directeur général du Centre d’expertise pour le développement durable  (Ceped), bras opérationnel du projet, a fait remarquer qu’en un an, « Bénin-Taxi » a créé plusieurs emplois directs et indirects à travers la mise à disposition des artisans 300 véhicules climatisés, dotés de wifi et d’un tracking géolocalisation. Cet effort du gouvernement traduit la concrétisation de son Programme d’actions qui, d’après le préfet du Borgou, n’est pas de l’utopie, mais une réalité tangible. « Pour ma part, « Bénin-Taxi » présente plusieurs avantages tels que la qualité, la sécurisation, le confort et la célérité du transport urbain, la résolution du chômage et du sous-emploi des jeunes, la promotion du tourisme local et la relance de l’économie », a noté Mama Djibril Cissé. A ce titre, le ministre d’Etat a exhorté les artisans bénéficiaires à la discipline, à l’exemplarité, à plus d’engagement afin de faire de « Bénin Taxi », leur source d’épanouissement. « Votre succès dépendra de votre dynamisme, de votre acharnement au travail. Le gouvernement vous a donné une chance que vous devez saisir. Il vous appartient de montrer que le choix porté sur chacun de vous n’est pas une erreur », a-t-il confié aux bénéficiaires qui, au bout d’un contrat de quatre ans avec l’Etat, deviendront propriétaires de ces véhicules jaunes. Par ailleurs, Abdoulaye Bio Tchané a apporté une précision : « Le projet « Bénin-Taxi » n’est pas fait pour se substituer à des initiatives privées de taxi. Il n’est pas fait non plus pour se substituer aux « zémidjan ». Donc, il n’y a pas de concurrence ».

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)