Spread the love
GILBERT-TOGBONOU
Gilbert Togbonon, président du Tribunal de Savalou

Les nouveaux responsables du tribunal de première instance de deuxième classe de Savalou sont connus. Le président Gilbert Togbonon et le procureur Ousmane Alédji ont été installés par le président de la Cour d’appel d’Abomey, Daniel d’Almeida, hier jeudi 03 novembre 2016, à la suite d’une audience qui s’est déroulée dans l’enceinte du tribunal.
Le président de la cour d’appel d’Abomey, Daniel d’Almeida, et le Procureur Général près la Cour d’appel d’Abomey, Pierre Ahifon, ont installé dans leurs fonctions le président du tribunal de première instance de Savalou, Gilbert Ulrich Togbonon  et le Procureur de la République près le tribunal de Savalou, le magistrat Ousmane Alédji. Dans son réquisitoire en audience solennelle, les mérites du juge Gilbert Togbonon et du nouveau Procureur de la République près le tribunal de Savalou ont été vantés par le Procureur Général d’Abomey, Pierre Ahifon. Le président de la Cour d’appel, Daniel d’Almeida, donnant acte à cette réquisition, a, procédé à l’installation proprement dite et a saisi l’occasion pour dire à cette audience que le nouveau président du tribunal est un juge compétent qui s’est spécialisé dans plu-sieurs domaines.
Les 3 priorités du juge Togbonon
Suite à une ordonnance prise par le nouveau président du tribunal de Sava-lou, Gilbert Togbonon, les deux personnalités judiciaires du tribunal de Sa-valou ont présidé leur première audience au cours de laquelle ils ont installé le juge d’instruction, Joachim David Anani et le Substitut du procureur de la République Éric Edjrossè Fidémalin. Le nouveau président du tribunal a saisi l’occasion de sa rentrée judiciaire à Savalou pour décliner les grandes lignes de ses ambitions pour une justice équitable aux justiciables de Savalou. La première est d’amener tous ceux qui sont dans le ressort de ce tribunal à avoir leurs actes de naissance. « Ça veut dire que nous ferons tout pour que l’état-civil soit bien géré dans notre juridiction. Nous allons tout faire pour que dans les arrondissements, si les maires nous accompagnent, nous ferons les audiences foraines afin que tous ceux qui sont de notre ressort puissent avoir leur acte de naissance », a déclaré le juge Togbonon. « Ensuite, nous allons aider Savalou et Bantè pour que les problèmes fonciers soient résolus et que ce qui se passe à Abomey-Calavi ne se produise pas ici. Nous allons enfin tout faire pour limiter les dossiers d’accidents », a fait savoir le président du tribunal de Savalou.

Jean-Claude Kouagou