Spread the love
MOUMOUNI-GUILLAUME
Docteur Moumouni Guillaume

La nomination du franco-béninois Lionel Zinsou au poste de Premier-Ministre dans le tout nouveau gouvernement de Yayi Boni, pourrait être à dessein selon le Politologue Docteur Moumouni Guillaume. Son image de figure de proue dans les arcades des finances internationales pourraient constituer également un atout majeur pour le Bénin.

Pour le politologue, Guillaume Moumouni, le nouveau gouvernement de Yayi Boni est à la fois un gouvernement de remerciement, d’efficacité et un gouvernement de technocrates. L’entrée d’un technocrate de la trempe de Lionel Zinsou dans ce gouvernement serait selon le politologue une stratégie du Chef de l’Etat qui : « voudrait voir peut être se concrétiser les promesses relatives à la table ronde de Paris. Souvenons-nous des 6000 milliards de Francs Cfa. Lionel Zinsou a joué un rôle instrumental dans la conduite de ce forum et le Chef de l’Etat voudrait peut-être le voir accompagner davantage ce mouvement qui a été enclenché. Si le financement tarde à se concrétiser, est ce que ce n’est pas parce que l’homme n’a pas encore assumé pleinement un poste qui puisse lui permettre d’accompagner ces différentes intentions et puis il y a le démarrage du Mca (Millenium challenge account) qui a été renouvelé et dont on attend la signature à New York dans quelques semaines. Ça fait tout de même une bagatelle de 411 milliards de dollars ». Les dossiers de six milliards de Francs Cfa de la table ronde de Paris et de 411 milliards de dollars du Millenium challenge account pourraient ainsi dire bénéficier de l’expérience de Lionel Zinsou en matière de management des finances internationales. Par ailleurs, de l’avis du Docteur Moumouni Guillaume, une telle analyse de l’opportunité ou non de la nomination de Lionel Zinsou au poste de Premier-Ministre ne saurait occulter des possibilités que l’agrégé en Sciences économiques et sociales soit le dauphin du Président Yayi Boni dont le mandat s’achève dans neuf mois.

 Inès Zounnon