Spread the love
policeAlors que le feuilleton de la bavure policière de Sègbèya n’a pas encore connu  son épilogue, un autre militaire a récidivé en tirant à balle réelle sur un lycéen. Selon les recoupements, ce drame serait survenu, suite aux reproches faits par l’élève au militaire. En effet, un marchand ambulant qui était devant la banque Bsic, sise dans les encablures du Lycée Coulibaly, aurait été objet de traitements inhumains de la part d’un des militaires qui surveillaient la banque. Témoin des faits, l’élève aurait critiqué le comportement de l’agent. Courroucé, le militaire aurait bastonné l’élève. Nul ne saurait expliquer les causes qui l’ont conduit à dégainer. Conséquence, l’apprenant a été blessé. Ce qui,  de ce fait, a soulevé la colère des lycéens qui voulaient en découdre avec l’agent. Il a fallu l’intervention du préfet du Littoral, Modeste Toboula, pour calmer les ardeurs des riverains et des lycéens en furie. L’autorité préfectorale a confié aux manifestants que l’acte était condamnable et que les  sanctions ne tarderont pas à pleuvoir.
 
Mohamed Yasser Amoussa
(Stag)