Spread the love

Englué dans une gouvernance partisane, opaque et haineuse, Yayi voit 2016 approcher à grands pas… Et il ne digère toujours pas qu’on lui dise qu’un autre sera prochainement à sa place. Ses partisans aussi se débattent. Ils marchent chaque week-end pour raconter des âneries aux populations fatiguées de traîner au soleil sans pouvoir se soigner convenablement. Ils ont déjà sillonné Natitingou, Djougou et Parakou. Mais à chaque étape, ils constatent qu’il n’y a plus d’engouement autour des initiatives organisées pour soutenir leur roi Yayi II. A Natitingou, des marcheurs ont dû être transportés d’autres régions à coup de billets de banque pour grossir les rangs. Et pourtant, Barthélémy Kassa, NaomieAzaria, Eric N’da et les autres plaisantins, jetés dans la rue n’en ont pas fait une préoccupation. Ils n’ont pas compris que leur chef est de plus en plus vomi par les populations. Ils n’ont pas compris que la fin du règne s’annonce chaotique pour eux. Ils passent plutôt leur temps à s’occuper de l’Alliance Soleil issue des Fcbe. Kassa a beau déblatérer contre l’Alliance Soleil et ses ténors, cela n’emmènera pas les populations à reprendre les mouvements derrière Yayi Boni. Il ferait mieux de ne pas gaspiller son énergie à marcher… Il y a plus urgent pour l’occuper dans son ministère à Cotonou : le dossier relatif à la construction de la centrale électrique Maria Gléta et les 45 milliards fCfa engloutis pour pas grand-chose.

Si Sacca Lafia, Djibril Débourou, Antoine Dayori, Salifou Issa… et d’autres députés Fcbe en viennent à créer leur propre alliance, c’est pour dire que la page Yayi est tournée. Et ça, Kassa et les autres ne veulent pas l’accepter. C’est pourquoi, ils gesticulent et bandent leur muscle. Malheureusement, les Fcbe n’ont plus rien à prouver. A Djougou, Alassane SoumanouDjimba a beau vociférer. A Parakou, Rachidi Gbadamassi a beau grogner. Rien n’inversera la tendance en faveur de Yayi. Il faut qu’ils se rendent compte enfin -s’ils sont toujours obnubilés par la haine et la méchanceté qui ont cours depuis 2006- que leur roi est fini. Définitivement fini !!! Il ne reste qu’à égrener les jours qui nous séparent de la date fatidique.

Mais ils peuvent poursuivre leur randonnée dans le pays, s’ils ne sont pas fatigués. Ils peuvent continuer s’acharner sur les ténors de l’Alliance Soleil au lieu de travailler à redresser le pays qu’ils ont enfoncé dans le gouffre. Ils peuvent continuer à pourfendre Patrice Talon, leur ennemi qu’ils voient partout. Ils peuvent toujours suivre les traces du Général Robert Gbian sans pouvoir avoir le courage de le croiser en public. Yayi lui-même s’est rendu compte que la fin n’est plus loin depuis sa tournée à Kandi, Banikoara, Bembérèkè et Nikki. Du coup, ses propres fantasmes sont à oublier. Même le nouveau bail présidentiel quémandé secrètement jusque-là !? Il n’en sera rien. Les princes de la République depuis 2006 partiront sans faire grand bruit…

 Epiphane Axel Bognanho