Spread the love

On vous l’avait bien dit et on ne vous le dira jamais assez, sous le docteur de TCHAOUROU, il n’ y a pas que les milliards Hollandais et Béninois qui se sont évaporés, mais bel et bien le cerveau et la jugeote de nombreux moutons verts cauris …Après les avoir fait chanter, danser, marcher et prier tout l’ Eté dans l’attente d’un candidat Moise qu’il leur désignera pour la terre promise du  » après nouilles c’est nouille », le docteur de TCHAOUROU vient en ce début d’hiver de leur glacer les ardeurs en leur  » doigtant » ( pour parler comme l’ autre trou de c…° ) un bonhomme long comme un jour sans pain, venu de France, comme candidat .

On raconte qu’il y a moins de deux semaines, le jour où il devrait annoncer sa décision d’imposer le Zinli, il fit venir les barons cauris (pas la totalité) et, les considérant pour ce qu’ils lui paraissent ou sont à ses yeux, déposa sur la table les « feuilles » qu’il sait qu’ils aiment et qu’ils broutent pour aller sur le terrain faire Behhh behhh behhh. Cela a marché, puisque aussitôt décidé, ils s’égayèrent dans la prairie et pour les behhhh, nous avons un candidat, behhhh nous avons un candidat, il est même yovo , behhhh nous avons un candidat que notre leader charismatique nous a donnés et trouvé bon, behhhh nous allons lui montrer que nous sommes dociles, behhhhh nous allons continuer à brouter avec lui, nous a promis notre berger etc…

Aucun de ces souteneurs du Zinli jusqu’ici ne semble avoir les couilles de dire haut ce qu’ils bêlent pourtant tout bas dans leurs étables privées, comme certains de leurs camarades rebelles. Ils se demandent tous s’ils sont si moutons pour que le chef aille leur trouver une girafe pour les garder au moment où de grands fauves, des lions et autres carnassiers politiques trônent à l’entrée du zoo !

Mais, au fond, la stratégie du berger YAYI est peut-être la meilleure, la mieux pensée pour sauver sa peau à lui tout seul. Tenez, par exemple, est-ce que le candidat qui va gagner l’élection présidentielle outre que ZINLI peut accuser YAYI d’avoir dressé vraiment devant lui un candidat sérieux, foudre de guerre ? Non ! YAYI qui a le don de ne jamais savoir quand ça va mal, pour une fois, pourra dire à son successeur  » je savais que le ZINSOU là ne pouvait rien contre ta victoire, c’est pourquoi je l’ai fourgué aux miens  » ! Mieux, son choix lui offre l’opportunité de se débarrasser, au crépuscule de son règne, de quelques moutons rebelles dont il ne répondra donc plus du sort, mais envers lesquels, il avait quand même une petite dette morale …

Enfin, les lions et autres carnassiers pourront, sans difficulté, grâce à YAYI le berger qui met une girafe pour garder son troupeau, faire leur festin …Des moutons sacrifiés en somme …

     On vous l’avait bien dit, il n’y a pas que les femmes de DASSA à MALNVILLE qui sont toutes Behhhh pour YAYI c’est tout son troupeau, en majorité apparente, qui est Meuuh …

Ne pleurez pas les enfants…A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA