Spread the love
Basile Ahossi toujours prêt à soutenir ses allégations de délit d'initié contre Chabi Sika, même devant la justice
Basile Ahossi dans l’exercice de restitution à sa base

A l’instar des têtes de pont de l’Union fait la nation (Un) qui se déploient sur le terrain pour informer leurs militants sur les réformes en cours, le député de la 17èmecirconscription électorale,  Basile Ahossi, a convié, le vendredi 2 septembre 2016 à la maison du peuple d’Athiémé, tous les élus locaux et militants de son regroupement de cette Commune. L’ordre du jour, c’est de les  sensibiliser sur les grandes décisions de l’alliance. A croire le député, de nombreuses décisions ont été prises depuis le 12 août 2016 pour dynamiser  et restructurer  cette alliance politique.  Ces réformes sont liées à la fusion des partis politiques de l’Union fait la nation, à la création d’un seul parti politique et aux positionnements des candidats et cadres dans l’alliance politique. « Depuis le 12 août 2016 et ce jusqu’au 9 septembre 2016, les différentes structures se déploient pour porter les messages de l’alliance aux militants. Les messages contribueront à dynamiser l’Union fait la nation, à la restructurer, et à lui donner une place aux premières loges de la vie politique. L’Un plie certes, mais ne rompra pas. Les conclusions et recommandations du 29 mai 2016 ont permis d’aborder les questions liées à la fusion de toutes les composantes de l’alliance pour qu’elle devienne un parti politique avant le 31 décembre 2016 », a-t-il confié. C’était également une occasion pour les militants de débattre des nouvelles structures politiques qui vont succéder à l’alliance. Pour lui, cette rencontre marque le nouveau départ de l’alliance politique. « Nous avons besoin de repenser les conditions de croissance et d’existence de l’Un. Les partis politiques de l’Un sont obligés de se fusionner au risque de disparaître. Je souhaite que nos débats soit féconds et sincères pour l’avenir de l’Un. Selon le maire de la Commune d’Athiémé, Joseph Anani Amanvi, et ses administrés, cette rencontre est d’une grande importance, car elle va opérer des changements au sein de l’alliance. En réponse aux questions des militants, le conférencier a répondu qu’il n’y aura plus de favoritisme au sein de l’Un.

Claude Ahovè

(Br Mono-Couffo)