Spread the love

supportersTellement la cérémonie triomphale d’accueil des boulistes béninois, vice-champions du monde, était belle, qu’on y a vu que la main du ministre des Sports, Oswald Homéky, et des cadres de son département. Certes, la palme d’or revient au patron des sports. Mais à ses côtés, les supporters ont eu le mérite d’avoir apporté leur touche à cet hommage populaire. Spontanément, ils se sont mobilisés à l’aéroport de Cotonou pour réserver à Latédjou Ligali et ses coéquipiers, un accueil digne de leur rang de vice-champion du monde. Vêtus de jaune, ils ont bravé le soleil ardent pour mobiliser des foules autour des boulistes et susciter la ferveur populaire durant la caravane qui a fait le tour de Cotonou. A cause de leurs chants, danses et slogans, la cérémonie d’accueil a eu un retentissement au-delà de ce que les organisateurs espéraient. Dans cette ferveur populaire, les différentes associations ont fait ‘’un’’. Plus de Fébas d’un côté et d’Unas de l’autre. Les clivages partisans ont fait place à une union sacrée des supporters. Les rivalités inutiles ont cédé la place à une synergie des énergies pour mieux jouer le rôle du 12è homme. Une première dans l’histoire du sport béninois qui ne doit rien au hasard. L’idée du ministre Oswald Homéky de voir les différentes associations de supporters du Bénin réunies en une grande fédération et dont le protocole d’accord a été signé le 9 novembre dernier, fait déjà son chemin. Officiellement, il n’est même pas encore né que le Conseil national des supporters (Cns) du Bénin produit déjà les résultats escomptés. En plus d’avoir réussi le pari de l’unité, les supporters béninois ont aussi fait mentir la mauvaise réputation selon laquelle, ils ne sont que les supporters du football. En effet, il leur a été souvent fait à tort le procès qu’ils n’accompagnent que le sport roi. Désormais, tout comme le ministre Homéky, les supporters veulent aussi  promouvoir à leur façon l’égalité de chance à toutes les disciplines sportives.

C.G