Spread the love

uac-de-faceMécontents de certaines décisions prises récemment dans le secteur de l’enseignement supérieur, les étudiants du campus d’Abomey-Calavi ont donné de la voix dans la matinée de ce mardi 6 février 2018. Ils fustigent entre autres le décret du 10 mars 2017 portant nouvelles modalités d’attributions des allocations universitaires où le critère d’âge pour bénéficier de ces allocations est ramené de 25 ans à 21 ans, l’octroi des allocations par quota selon les entités. C’est le but d’un mouvement de grève de 72 heures hebdomadaire qu’ils ont enclenché depuis la semaine dernière. Et pour ce faire entendre, ils ont sillonnés le campus en lançant des slogans hostiles aux autorités du ministère de l’enseignement supérieur. A en croire Rodolpho Dah Kindji, président de l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin Unseb, le dialogue entre les représentants des étudiants et les responsables du ministère de l’enseignement supérieur n’est pas encore une réalité.  « Si les étudiants en sont arrivés à lancer ce mouvement de grève c’est qu’ils ont tenté en vain de rencontrer l’autorité ministérielle » précise ce dernier.

Marcus Koudjènoumè