Spread the love
SYLVIE-HOUNZAGBE
Le vice-premier ministre Abiola installant le recteur

Les départements du Mono et du Couffo disposent désormais d’une université. Il s’agit de l’université de Lokossa. Elle est implantée en plein cœur de la ville de Lokossa. Elle a à sa tête un nouveau recteur qui a pour nom, le professeur, Sylvie Hounzangbé-Adoté. Elle a été officiellement installée dans ses fonctions, jeudi 30 juillet 2015 par les autorités du ministère de l’enseignement supérieur dont le vice-ministre, François Abiola. Après avoir salué cette initiative gouvernementale qui promeut l’enseignement supérieur dans les départements du Mono et du Couffo, le professeur François Abiola a montré ses enjeux. Pour lui la création de cette nouvelle université va assurer la formation des cadres professionnels dans les secteurs de l’art, des lettres, et télécommunications. Mieux, elle va, a-t-il indiqué, contribuer à la promotion de la recherche scientifique et former des ressources humaines compétentes pour les besoins du développement économique, social et culturel des deux départements du Mono et du Couffo. C’est donc à juste titre, a-t-il souligné, que le gouvernement a porté son choix sur le professeur Sylvie Hounzangbé-Adoté pour relever ces défis. A en croire ces propos, cette nomination Sylvie Hounzangbé-Adoté à la tête de ce haut de savoir, n’est pas un fait du hasard. Elle résulte, a-t-il rassuré, d’une décision murie et éclairée du Pouvoir en place. Car pour lui, les compétences et aptitudes intellectuelles de cette femme forcent l’admiration. Ces éloges ont été relayés par les autres intervenants dont le préfet du Mono et du Couffo, Corentin Kohoué qui a salué les performances de cette première responsable de cette université et s’est réjoui de l’implantation de cette université qui confirme la volonté politique du gouvernement de propulser le développement des deux départements dont il a la charge.

 Claude Ahovè (Br Mono-Couffo)