Spread the love

Ismael-Kaffo-bonL’émission « Cartes sur table » de la radio Océan Fm a reçu dimanche 1er octobre 2017, Ismaël Kaffo, Secrétaire général chargé à la culture du Parti du renouveau démocratique (Prd). Il s’est prononcé sur l’Université de vacance du Prd prévue pour se tenir le samedi 07 octobre à Dangbo.

Le Parti du renouveau démocratique (Prd) de Me Adrien Houngbédji, sera en Université de vacance le  samedi 07 octobre prochain à l’institut de mathématiques et des sciences physiques de Dangbo à Porto-Novo. «  Quel avenir pour les partis politiques au Bénin ? », c’est le thème de ce grand rendez vous politique. Pour Ismaël Kaffo, la particularité cette année, c’est qu’elle va rassembler uniquement les cadres du parti. « Etant donné que l’institut de mathématiques et de sciences physiques de Dangbo est un centre hautement intellectuel, nous avons privilégié les cadres. Les cadres sont aussi des militants du parti. Les conclusions de ces rendez vous sont toujours des recommandations que nous formulons au gouvernement et que nous diffusons largement » a-t-il déclaré.

Partant du fait que l’animation de la vie publique est réservée aux partis politiques dans toutes les démocraties, il a fait remarquer que le Bénin est le seul pays où aucun parti politique n’a pu hisser un des siens au sommet de l’Etat depuis l’avènement du renouveau démocratique. A l’en croire, cela pose le problème du système politique qu’il faut réformer. «  Lors de l’investiture du président du parti du renouveau démocratique au perchoir en juin 2015, il a indiqué que l’un des problèmes de notre système politique, est son système partisan et donc, il faudrait le réformer. Et le président de la république, Patrice Talon, en a fait un des principaux thèmes de sa campagne. Donc il est normal que nous nous interrogions aujourd’hui sur l’avenir des partis politiques au Bénin» a-t-il justifié.

Parlant de l’entrée probable du Prd dans le gouvernement du nouveau départ, il a affirmé que le parti est disponible à travailler aux cotés du chef de l’Etat. Le cas échéant, cela n’entravera pas le contrat moral existant, si tant est que les actions du nouveau gouvernement vont toujours dans le sens de ce que le Prd souhaite pour le pays. Il a par ailleurs exhorté les uns et les autres à la patience. «  Le président Patrice Talon est venus pour engager des réformes profondes qui vont impacter le développement, économique et social de notre pays. Il est dans cette dynamique et toutes les réformes qu’il met en œuvre depuis qu’il est là, vont dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations » a-t-il conclu.

Léonce Adjévi