Spread the love

Aziz AdjakpeLe Bénin se révèle à l’extérieur grâce à un homme dont le talent ne se cache plus. Il se nomme Aziz Adjakpè. Ce mécène culturel fait un travail de fond pour hisser la culture béninoise à l’étranger. A son actif, plusieurs événements culturels en Afrique, en Europe et ailleurs. Zoom sur un diplomate culturel exceptionnel.

La culture béninoise se porte mieux en Europe depuis quelques années, grâce au sens managérial de Aziz Adjakpè. L’homme apporte une touche exceptionnelle au rayonnement culturel du Bénin. Sa biographie témoigne d’ailleurs son amour pour son pays et son ambition sans faille à promouvoir les richesses culturelles du terroir. En effet, né le 29 mai 1981 à Libreville au Gabon, Aziz Adjakpè est originaire de Porto-Novo, capitale du Bénin. Titulaire d’un master en pâtisserie, chocolaterie et d’un certificat de qualification professionnelle en sécurité-incendie, vidéosurveillance, il  obtient  aussi une  licence française de promoteurs culturels 2&3. Il devient ainsi l’un des promoteurs culturels béninois les plus en vue en Europe. A travers plusieurs initiatives culturelles, il vend à travers le monde la destination Bénin. Proche des artistes béninois, il s’évertue pour leur bien-être et leur épanouissement. Son accompagnement pour le développement du Bénin n’est plus à démontrer. A travers son association diaspora Active, il vient en aide aux orphelins et autonomise les femmes en leur offrant des micros crédits pour leurs activités génératrices de revenus. Son amour pour le sport l’a amené à offrir des jeux de maillots et des équipements sportifs à plusieurs clubs de football de Porto-Novo.

 Fondateur du festival « Benin to tche we » 

 Attaché à la culture béninoise, Aziz Adjakpe a créé le festival « Bénin to tché wè » ». Ce festival qui contribue à la valorisation du peuple béninois et de sa culture sur le plan international est un carrefour d’exposition des atouts culturels du Bénin. Et cette mission, Aziz Adjakpè s’en est appropriée et joue convenablement son rôle. Le festival international « Bénin to tché wè » a connu un succès lors de ses éditions précédentes en France et au Gabon. Il a connu la participation de plusieurs artistes béninois avec la présence des égoun-gouns qui a été la touche particulière. Cette année, Paris, Treichville, New-York abriteront le festival.

 La confiance de la 1ère autorité de la ville de Porto-Novo

 Les actions de développement menées dans la ville de Porto-Novo, capitale du Bénin, ont convaincu le maire de la ville, Emmanuel Zossou à nommer Aziz Adjakpè, Chargé de mission auprès de la diaspora. Cette nomination est, à n’en point douter, une marque de confiance au jeune béninois qui se bat pour révéler son pays au monde. On l’a vu s’investir aux côtés de Emmanuel Zossou lors de sa dernière tournée européenne. Aziz Adjakpè entend continuer à travailler aux côtés du maire de la ville capitale pour la sortir des sentiers battus.

Oswald Homéky peut compter sur lui

Le ministre de la Culture et des sports, Oswald Homéky, peut compter sur Aziz Adjakpè pour le développement de la culture béninoise à l’étranger. Il a démontré son savoir-faire et devrait être sollicité par le 1er responsable de la culture béninoise pour ses idées novatrices. Le président Patrice Talon a toujours prôné depuis son accession au pouvoir la compétence et surtout « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ». C’est pourquoi, l’expertise de ce Béninois doit être sollicitée dans le domaine de la culture pour la mise en œuvre des réformes dans ce secteur important pour la réussite du Pag. Le ministre Oswald Homéky qui a fait la promotion de beaucoup de jeunes est alors bien placé pour solliciter Aziz Adjakpè qui est prêt à apporter davantage pour son pays à qui il n’a jamais marchandé sa disponibilité.

 Armel Nelson Avadémey