Spread the love

On vous l’avait bien dit, que diantre est venu chercher mon neveu ZINLI dans cette galère? C’est vrai que, pour impressionner ses petits camarades de jeu Français, il est venuchez ses parents nègres pour y devenir premier ministre de façon surprenante ! A moins que ce soit aussi pour approcher Tonton Emile qui lui, a été président de la République. Mais cinq mois après, le plus kpayo des premiers ministres que le pays a connus jusque-là doit être en train de se demander s’il avait bien fait d’accepter venir jouer ce rôle dans la troupe théâtrale du docteur de TCHAOUROU.

C’est vrai que le rôle lui a permis, à 62 ans, de découvrir les boubous sahéliens qui lui donnent parfois l’air de sortir directement du marché de mouton de ZONGO. Seulement, la possibilité de dauphin que lui fit miroiter le chef de la troupe se révèle être une cruelle plaisanterie. Lui qui, à sa nomination à longueur de colonnes des journaux et de plateaux, se voyait déjà calife à la place du calife, n’ose plus en rêver publiquement.

Mais en plus, celui qui se croit le premier des ministres est traité par l’un d’eux comme le dernier. Et voilà ledit premier ministre en train de pleurnicher auprès de « son » ministre des finances, mon petit neveu Bibendum de BANTE, pour une histoire de (Système Intégré de Gestion des Finances publiques) SIGFIP fermé, et privant ainsi son département ministériel d’avoir les moyens de fonctionner. Pour toute réponse à la lettre qu’il a envoyée au petit KOMI, qui heureusement soit dit en passant a déjà 40 ans grâce à mon cousin HOLO, il apprendra dans la presse que c’est parce qu’il y a trop Ordre de Payement (OP) non régularisés dans sa primature. Mais également qu’il n’est qu’un vieux grincheux qui se plaint injustement du SIGFIP dont les canards sont payés pour vanter les mérites !

Il est vrai que dans cette communication à laquelle se sont livrés les services du Bibendum de BANTE, ils voulaient non seulement régler des comptes à celui qui se prend pour premier ministre, mais aussi au beauf national, mon neveu SèSè, qui le premier à l’hémicycle à l’occasion des débats sur les lois de règlement de budgets antérieurs, a dénoncé l’abus de fermeture du SIGFIP auquel se livre le ministère des Finances. Donc, c’est aussi la réponse de la jeunesse « bas de gamme » à ses attaques parlementaires.

En tout cas, pour en revenir au premier ministre ZINLI, dont mon neveu Jacques, parfois l’hystérique de service pour diverses causes, demande la démission à cause des concours frauduleux, je crains que ses amis et parents Français finissent par venir le chercher de force avant que YAYI et les petits ministres ne lui fassent avaler tous les pythons du temple de Ouidah, chez lui.

Je vous l’avais bien dit, il n’y pas a que les femmes de DASSA à MALANVILLE qui soient BEEHH pour YAYI. Il a pu se dégotter depuis plus de cinq mois un premier ministre bien MEUHHH

 Ne pleurez pas les enfants… A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA