Spread the love

gilbert-diendéréLe général Gilbert Diendéré a été inculpé pour « attentat à la sûreté de l’état » ce mardi 6 Octobre 2015. Onze chefs d’accusations sont retenus contre lui et son coéquipier le Général Djibril Bassolé.
Les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé seraient mis sous mandat de dépôt depuis hier mardi 6 Octobre 2015. Entendus par un juge d’instruction dans le cadre de l’enquête sur le putsch de l’ex-régiment de sécurité présidentielle, ils sont poursuivis pour onze chefs d’accusation. En effet, Après la dissolution du Régiment de Sécurité Publique, l’enquête sur le putsch survenu dans la nuit du 16 au 17 septembre 2015 au Burkina Faso suit toujours son cours. Interpellés il y a quelques jours, le chef des putschistes, le général Gilbert Diendéré et l’ex-ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré, le général de gendarmerie, Djibrill Bassolé, ont été entendus par un juge d’instruction ce mardi. Ils ont été inculpés d’« attentat à la sûreté de l’Etat ».
Ils sont également accusés de « collusion avec des forces étrangères pour déstabiliser la sécurité intérieure », ensuite de « meurtres, coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures et de destruction volontaire de biens ». En tout onze chefs d’inculpation ont été retenus contre chacun des deux généraux. Après leur audition, le juge d’instruction, les a mis sous mandat de dépôt, selon des sources proches du dossier. Il est à noter que l’ancien patron du Régiment de la sécurité présidentielle, le Général Gilbert Diendéré avait participé au coup d’État de Sankara en 1983, puis à la chute de ce dernier en 1987. Le 17 Septembre 2015, il affirmait avoir pris le pouvoir pour ‘’éviter que le pays ne plonge dans le chaos’’.

Inès Zounnon