Spread the love

Cefl BohiconLa commission thématique économique et financière locale (cefl) de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) a tenu vendredi 7 septembre 2018 sa deuxième session ordinaire de l’année à Bohicon. L’objectif général de cette rencontre est de constituer des éléments de plaidoyer pour aboutir à la prise d’un certain acte réglementaire devant impacter la vie économique et financière des Communes. A l’entame des travaux, le président de l’Ancb, Luc Sètondji Atrokpo, a déclaré dira que depuis l’avènement de la décentralisation, il y a une quinzaine d’années, la mobilisation des ressources financières, tant propres que nationales, demeure un problème difficile à résoudre pour les Communes. Les ressources nationales mises à disposition, sous le vocable de Fadec affecté, pour le financement des compétences transférées par l’Etat aux Communes, bien que régulières, ne permettent pas de combler tous leurs besoins. C’est pour cette raison, dira le président de l’Ancb, qu’une attention particulière doit être accordée aux aspects finances locales en lien avec de nouveaux outils ou mécanismes de mobilisation de ressources locales. Les problèmes relatifs au Terme de référence (Tdr) ont aussi été abordés au cours de cette deuxième session, car toutes les Communes n’arrivent pas encore à percevoir cette taxe qui devrait impulser le développement local. Cette session est également l’occasion pour les acteurs d’échanger avec leurs pairs de Tori-Bossito. En effet, dans cette Commune, les ressources ont connu un accroissement visible, de 2015 à 2018. Il est alors important de procéder au partage des astuces, mécanismes ou outils qui ont permis cet exploit. Les questions relatives à la tenue des registres comptables ont aussi été débattues

 G.N.

(Br Zou-Collines)